Alors que la Guinée vient d’enregistrer son premier cas confirmé de Coronavirus à Conakry, le président Alpha Condé a décidé de valider la date du 22 mars 2020, proposée par la CENI pour la tenue du double scrutin législatif et référendaire qui oppose actuellement les Guinéens. Une décision qui prouve encore une fois que le chef de l’Etat guinéen n’aime pas ses compatriotes, estime Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG. L’opposant l’a dit à l’assemblée générale hebdomadaire de son parti de ce samedi 14 mars 2020, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

C’est un Fodé Oussou, visiblement remonté, qui a pris la parole ce samedi pour s’adresser aux militants de l’UFDG, qui étaient mobilisés au siège de la principale formation politique d’opposition du pays. La mine serrée, le vice-président de l’UFDG a fustigé le décret du président de la République, portant convocation du corps électoral. Il dit avoir été surpris par cette décision qui est venue à la place d’un message à la nation sur la pandémie du Coronavirus qui vient de toucher notre pays.

« Le gouverneur de la ville de Conakry, lorsqu’il a compris qu’il y a un cas confirmé de Coronavirus en Guinée, il a tenu une réunion avec les maires et les chefs de quartiers pour leur dire que ce virus est dangereux et nous ne voulons pas qu’il y ait des regroupements de plus de 100 personnes… Nous (UFDG) l’avons apprécié. Parce que nous nous sommes dit qu’il (le gouverneur de la ville de Conakry) comprend le danger de ce virus. On avait même commencé à annuler cette assemblée générale.

Mais, monsieur Alpha Condé désavoue le gouverneur et prend un décret convoquant le corps électoral, tout en disant que la campagne doit continuer. On pensait que ce monsieur, pour ce problème de virus, aurait au moins adressé un message à la nation… Mais, il est évident que Alpha Condé n’aime pas la Guinée et les Guinéens. La seule chose qui l’intéresse, c’est comment être président jusqu’à sa mort », a dit Dr Fodé Oussou Fofana.

Pour l’opposant, le chef de l’Etat guinéen est tellement aveuglé par sa soif de pouvoir, qu’il ne réalise pas à quel point les Guinéens sont en danger face au COVID-19. Et, dit-il avec insistance, c’est une honte de sacrifier son peuple pour le pouvoir.

« Croyez-moi, ce problème de virus n’est pas un problème de parti, c’est un problème de l’ensemble des Guinéens. Mais, pour Alpha Condé, même si nous devons tous mourir de Coronavirus, ce sont les élections qui comptent. Même si tous les Guinéens sont contaminés, ce qui l’intéresse lui, c’est le pouvoir. Monsieur Alpha Condé a la phobie du pouvoir… Depuis qu’il est venu au pouvoir, on a eu plus de 140 personnes tuées. Mais, on n’oubliera pas le décret qu’il a pris pour convoquer le corps électoral. Parce qu’il n’aime pas la Guinée et les Guinéens. C’est une honte ! »

Selon le président du groupe parlementaire des Libéraux-Démocrates à l’Assemblée nationale, à défaut de vouloir sacrifier les Guinéens, rien ne justifie la décision d’aller aux élections si la vie de la nation toute entière est en danger. Surtout quand on sait que le système sanitaire du pays est à l’agonie. Mais, dit-il, quand il y aura des contaminations au COVID-19 et des morts, le président Alpha Condé sera le seul comptable devant Dieu.

« Nous savons qu’ici (en Guinée), quand quelqu’un a ce problème de coronavirus, croyez-moi, la probabilité qu’il meurt est de 100%. On n’a pas de système sanitaire performant. Monsieur Alpha Condé n’aime pas la Guinée. Donc, nous vous demandons, pour une fois, que tout le monde se lève pour dire à Alpha Condé que nous n’allons pas accepter de mourir pour qu’il soit président. Je dis aux militants du RPG arc-en-ciel qu’ils ne doivent pas sacrifier ce pays pour que monsieur Alpha Condé soit président à vie…

Qu’est-ce que tu as à faire d’une élection lorsque ta propre vie est en danger ? Mais, la date du 22 mars, ce sont deux choses qui vont se passer. Soit monsieur Alpha Condé renonce à son projet de troisième mandat et d’élections, ou bien cette date doit être considérée comme le dernier jour de la période de monsieur Alpha Condé dans ce pays. Donc, levez-vous ! Parce qu’il n’y aura pas d’élections ni pour nous, ni pour les autres.

Maintenant, si les gens du RPG Arc-en-ciel ne comprennent pas ce message, s’ils sortent, sortez-vous aussi ! Quand il y aura des contaminations et des morts, monsieur Alpha Condé sera devant le Tout Puissant Dieu pour lui dire comment et pourquoi il a accepté, en tant que président, que des gens meurent dans son pays », a laissé Dr Fodé Oussou Fofana.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com
Tel : 622 97 27 22

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com