Mamadouba Tawel Camara, maire de la commune urbaine de Boké

La reconstruction du grand marché de Boké fait partie des grands projets de la nouvelle équipe communale, dirigée par Mamadouba Tawel Camara. Depuis l’installation des nouveaux conseillers, les marchands de la commune urbaine en ont été informés. 

C’est dans cette dynamique qu’hier, mardi 17 mars 2020, une mission composée d’élus locaux et des membres de la chambre régionale de commerce a commencé à faire le recensement des vendeurs, même si certains refusent de se plier à l’opération, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Pour moderniser le marché central de Boké, les autorités communales envisagent de le démolir pour le refaire complètement. C’est pour cette raison qu’une opération de recensement des marchands et autres vendeurs a été lancée en vue de leur transfèrement au marché de « 400 bâtiments » ou à Hangar. Mais, l’opération se heurte à la réticence de certains vendeurs qui pensent que les boutiques de « 400 bâtiments » ont déjà été attribuées à des particuliers.

Comme beaucoup de ses collègues, Boubacar Baldé, vendeur au marché central de Boké, ne veut pas se faire recenser. Interrogé par notre reporter, Boubacar Baldé en donne les raisons. « Aujourd’hui, nous sommes très inquiets car nous avons appris que les boutiques se trouvant au marché de 400 bâtiments on été toutes vendues. Donc, on ne pourra pas tous être dans les nouvelles boutiques. Ensuite, le déménagement, ce n’est pas facile. Là-bas, les gens ne sont pas habitués à y être. On se demande est ce qu’il y aura là-bas de la clientèle ou pas ? Donc, la situation n’est pas du tout facile pour nous en ce moment. »

Aux dires du maire de la commune urbaine de Boké, le grand marché Gorèye doit être rénové à cause de sa vétusté. « Le marché central de Boké, situé à Gorèye, date de plus de 50 ans. Il est dans une insécurité et une pléthore de commerçants. L’hygiène manque totalement. Maintenant, depuis 2012, nous avons un marché à 400 bâtiments, nous avons 120 boutiques et plus de 600 places et un grand espace où nous pouvons construire d’autres boutiques. Donc, la commune a décidé de faire transférer tous les commerçants du marché Gorèye. Ceux qui veulent aller à 400 bâtiments seront transférés là-bas et ceux qui veulent aller à Hangar, eux-aussi ils iront là ».

Mamadouba Tawel Camara, maire de la commune urbaine de Boké

Devant la réticence des principaux concernés à se faire enregistrer, le maire prévient et demande aux marchands de coopérer. « Celui qui sera identifié aura un reçu qu’il va garder avec lui. Avec ce coupon, la commune a l’obligation de le réinstaller à 400 bâtiments ou au marché de Hangar. Donc, ce n’est pas la peine de créer des confusions. Mais, celui qui refuse de se faire identifier, il n’est pas reconnu et la commune n’a aucun engagement avec lui quand on va démolir le marché-là », a laissé entendre Mamadouba Tawel Camara.

Depuis Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin