L’antenne régionale du FNDC à Kindia s’active pour faire respecter l’appel à manifester lancé par la coordination nationale du Front National pour la Défense de la Constitution. Le FDNC-Kindia assure avoir pris toutes les mesures nécessaires pour que les habitants de la ville sortent massivement pour empêcher la tenue du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020. C’est le coordinateur de cette antenne, Kémo Mali Fofana, qui l’a annoncé ce vendredi, 20 mars 2020, rapportent les correspondants de Guineematin.com dans la préfecture.

Kémo Mali Fofana, coordinateur régional du FNDC

« Nous sommes sur pieds depuis un bon moment. Au jour d’aujourd’hui, nous avons pratiquement pu installer 57 antennes dans la commune urbaine… En outre, les messages de sensibilisation ont continué, nous avons été dans tous les quartiers de Kindia pour expliquer les dangers liés à ces fausses élections qui sont organisées en Guinée par des oligarques bien cravatés pour maintenir un prince oligarque au pouvoir (…)

Nous sommes convaincus que nous allons sortir pour la patrie, il n’y a aucun sacrifice de trop. Donc, nous allons obligatoirement sortir. Qu’ils chargent des armes ou pas, nous nous avons prévu, suite à l’appel de la coordination nationale, de sortir et manifester le 21 et le 22 mars pour empêcher ces fausses élections à Kindia. Donc, les citoyens sont instamment appelés à une mobilisation historique les 21 et 22 mars pour empêcher le coup d’Etat constitutionnel destiné à octroyer un troisième mandat à Alpha Condé », a-t-il déclaré.

Le jeune opposant à un troisième mandat pour le président Alpha Condé demande à l’armée à faire une prise de conscience et à soutenir le combat du peuple de Guinée. « L’armée devait réellement faire une prise de conscience. Aucun pouvoir n’est éternel. Aujourd’hui, ils sont avec le président Alpha Condé, demain on ne sait pas ils seront avec qui. Donc, c’est à elle de faire un examen de conscience et d’arrêter d’utiliser les balles réelles, qui devaient être utilisées contre des criminels, les rebelles, contre les citoyens guinéens », a lancé le coordinateur régional du FNDC.

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé et Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin