Comme annoncé précédemment, les opposants au changement de l’actuelle constitution en vigueur Guinée sont plus que jamais déterminés à empêcher la tenue du double scrutin législatif et référendaire dans le pays. Ce samedi, 21 mars 2020 (la veille de ce scrutin très controversé), le matériel électoral a été incendié à plusieurs endroits à l’intérieur de la Guinée. C’est le cas notamment dans la commune urbaine de Dinguiraye où du matériel électoral et une partie de l’école primaire de Metta (dans le quartier Kouroula) ont été incendiés par des inconnus.

Selon des informations confiées à Guineematin.com au téléphone, c’est un groupe de jeunes qui a volontairement mis le feu sur ce matériel qui était destiné au scrutin de demain dimanche.

« C’est vers 13 heures, qu’ils ont envoyé le matériel électoral à l’école primaire de Metta, dans Dinguiraye-centre. Et, à 14 heures 30’, des inconnus sont venus y mettre le feu. Pour le moment, on n’a pas pu identifier ceux qui ont commandité cela ; mais, Djibril Ndiaye, le chef de quartier et également membre du FNDC, est soupçonné d’être complice dans cette affaire. Il a été mis aux arrêts par les autorités de Dinguiraye… Pour l’instant, les enquêtes se poursuivent », a expliqué un habitant de Metta qui a requis l’anonymat.

A suivre !

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin