Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, l’atmosphère est hautement chargée ce samedi, 21 mars 2020, dans certains quartiers de la haute banlieue de la capitale guinéenne. A Hamdallaye, dans la commune de Ratoma, on assiste à une véritable guérilla urbaine à la veille du double scrutin législatif et référendaire.

Des jeunes manifestants livrent une bagarre acharnée avec les forces de l’ordre. Les deux antagonistes s’affrontent à coups de gaz lacrymogènes contre jets de pierres, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

Les hostilités qui ont commencé dans la matinée (aux environs de 9 heures) se poursuivent encore dans ce quartier de Conakry, avec plus d’intensité. Des pneus y sont brûlés çà et là sur la chaussée, la circulation est complètement paralysée et des barricades sont érigées sur les ruelles à l’intérieur du quartier. Les jeunes manifestants livrent une rude bataille contre les forces de l’ordre présentes sur les lieux. Malgré les tirs incessants de gaz lacrymogènes, les jeunes tiennent encore leurs positions et font survoler une « pluie de pierres » en direction des forces de l’ordre.

Aux environs de 13 heures, de violents heurts ont été enregistrés à ‘’Hamdallaye Pharmacie ‘’ et à ‘’Prince’’. On a assisté à un face à face tendue entre les jeunes opposants au changement constitutionnel et les agents des forces de l’ordre. On ignore encore s’il y a eu des blessés.

Une série d’incendie de pneus a également été signalé à ‘’Gnariwada’’. Et, des barricades ont été érigées au carrefour situé non loin de l’hôpital Jean Paul 2. Les rares automobilistes et les taxi-motards qui se sont aventurés sur les lieux ont été sommés de rebrousser chemin par les jeunes surchauffés et déterminer à en découdre avec les forces de l’ordre.

« L’heure n’est pas aux promenades. Amoulanfé ! Il n’y aura ni élections, ni référendum ici. Retournez-vous ! Il n’y a pas de route ici », entend-on des manifestants qui tiennent coûte que coûte tenir leur position.

A suivre !

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin