La tension est vive dans certaines préfectures de la Guinée forestière à la veille du contesté scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020. Après l’incendie du matériel électoral dans la sous-préfecture de Palé, des citoyens de Kobéla ont fait la même chose ce samedi, 21 mars 2020. Des opposants à la nouvelle constitution d’Alpha Condé sont à l’origine de l’incendie, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, le matériel électoral incendié aurait été acheminé sur les lieux dans l’après-midi de ce samedi et gardé dans une maison d’accueil. C’est ce local qui a été attaqué par les citoyens de cette sous-préfecture située à une quarantaine de kilomètres de N’zérékoré.

Joint au téléphone, un des habitants de Kobéla est revenu sur ce qui s’est passé. « Les citoyens ont fait sortir gaillardement le matériel qui était logé dans une maison d’accueil. Quand les citoyens sont venus, ils ont demandé au maire de faire sortir le matériel ou bien ils vont incendier le bâtiment. Finalement, ils sont rentrés dans la maison, ils ont fait sortir le matériel pour le brûler. Jusqu’à présent même, il y a le feu dedans », a-t-il expliqué.

Interrogé, le sous-préfet de Péla, Macey Camara, a dit ne pas être informé de cet incendie, même s’il reconnait que des jeunes y ont manifesté pendant la journée. « Je ne suis pas informé de ça. Mais, ce que je sais, dans la journée, il y avait un mouvement des jeunes dans la sous-préfecture. Si le matériel électoral a été brûlé, là je ne sais rien », a dit monsieur Camara.

Le maire de cette commune rurale est injoignable. Des sources locales annoncent l’arrivée des services de sécurité dans la sous-préfecture.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo LAMAH pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin