Manifs du FNDC : des heurts entre jeunes et forces de l’ordre à Dar es-Salam et Gnariwada

L’appel à manifester, lancé par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) pour empêcher la tenue du double scrutin législatif et référendaire de demain dimanche, entraine des échauffourées sur la route Le Prince, notamment entre Hamdallaye et Bambéto, dans la commune de Ratoma. Jeunes manifestants et forces de l’ordre se font face dans une atmosphère tendue ce samedi, 21 mars 2020. Boutiques, magasins, pharmacies et stations-service sont fermés alors que la circulation est inexistante, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les activités sont à l’arrêt entre Hamdallaye et Bambéto ce samedi matin. Des heurts opposent des jeunes manifestants aux forces de l’ordre à certains endroits. Dans plusieurs ruelles qui mènent à l’intérieur des quartiers, des agents des forces de l’ordre jettent du gaz lacrymogène sur les jeunes qui répliquent avec des jets de cailloux. Le face-à-face est tendu au carrefour Dar es-Salam, au Pont et à Gnariwada.

Des pick-up de la police et la gendarmerie sont positionnés à plusieurs endroits alors que d’autres font des patrouilles.

Sur la route transversale numéro 1, non loin du carrefour Concasseur, des traces de cailloux et de pneus brûlés sont visibles. Boutiques, magasins et la quasi-totalité des pharmacies sont fermés. A quelques mètres du marché de Concasseur, une course poursuite s’est engagée entre agents des forces de l’ordre et jeunes manifestants.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: 622 91 92 25

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS