Elections contestées en Guinée : des scènes de violence à Tobolon

22 mars 2020 à 23 11 40 03403

Des violences d’une extrême gravité se passent depuis la matinée de ce 22 mars 2020 au quartier Tobolon. C’est aux alentours de 9 heures que des échauffourées ont éclaté entre des jeunes favorables à la tenue des scrutins et d’autres qui voulaient à tout prix les empêcher. Ces affrontements ont vite tourné à des destructions de biens, notamment des boutiques et des habitations à côté du marché Tobolon.

Lire

Labé : pour des raisons de sécurité, le dépouillement des votes délocalisé au gouvernorat

22 mars 2020 à 21 09 59 03593

Après le vote qui s’est déroulé sous haute sécurité et dans un climat de vive tension, le dépouillement a commencé ce dimanche soir dans les quelques bureaux de vote de Labé. Mais au bout de quelques temps, l’opération a été stoppée brusquement et déplacée vers le gouvernorat de la région, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Plusieurs personnes tuées ce du 22 mars : l’OGDH exige des poursuites judiciaires

22 mars 2020 à 21 09 47 03473

Thierno Abdoul Gadiri Diallo, président de l’OGDH

Face à l’assassinat d’une dizaine de jeunes à l’occasion du controversé scrutin législatif et référendaire de ce dimanche, 22 mars 2020, un journaliste de Guineematin.com a joint au téléphone le président de l’Organisation Guinéenne des Droits de l’Homme (OGDH). Abdoul Gadiry Diallo, dénonce et annonce la documentation de tous ces cas.

Lire

Vote contesté en Guinée : des cailloux jetés au centre de vote Lycée 28 septembre de Kaloum

22 mars 2020 à 19 07 22 03223

Après plusieurs heures de calme dans la commune de Kaloum, des jets de cailloux ont été enregistrés dans le centre de vote du Lycée 28 septembre. Des inconnus ont jeté des cailloux dans la cour de l’école ce dimanche, 22 mars 2020, pour perturber le contesté double scrutin législatif et référendaire. L’intervention des forces de l’ordre a permis de ramener le calme dans la zone, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Un jeune tué par balle à Kégneko (Mamou) : la mairie accuse la police

22 mars 2020 à 19 07 13 03133

En marge des élections contestées, suivies de violences, enregistrées ce dimanche, 22 mars 2020, dans la préfecture de Mamou, un jeune mécanicien, âgé de 16 ans, a été fauché par balles à Kégneko, une sous-préfecture située à une cinquantaine de kilomètres du chef lieu de la préfecture de Mamou. Et, selon des informations confiées à Guineematin.com par l’autorité communale, la victime aurait été tuée par le commissaire de police de Kégneko.

Lire

Disparition des urnes à Koundara : un responsable du parti NFD dénonce

22 mars 2020 à 18 06 41 03413

Mamadi Cissoko, secrétaire fédéral des NFD à Koundara

Alors que la fermeture des bureaux de vote était prévue pour 18 heures, dans la ville de Koundara, les agents électoraux ont déjà débuté les opérations de dépouillement des bulletins dans plusieurs bureaux de vote à 16 heures.

Lire

Gaoual : calme plat devant les bureaux de vote

22 mars 2020 à 18 06 30 03303

A Gaoual, c’est un calme plat qui règne ce 22 mars 2020, dans la préfecture, a constaté Guineematin.com, a travers son envoyé spécial. Une heure et demi après l’ouverture du double scrutin législatif et référendaire et, les populations ne se bousculent pas devant les bureaux de vote. Au bureau de bureau de vote de Kayan par exemple sur les 969 inscrits, seuls dix ont voté, à 9 heures 30.

Lire

Gaoual : vote perturbé et manque d’affluence des électeurs et de kit sanitaire

22 mars 2020 à 18 06 27 03273

A l’instar des autres populations de la Guinée, celles de Gaoual étaient convoquées aux urnes pour élire les députés et se prononcer sur le changement de la constitution. A Gaoual, le corps électoral, évalué à 65 mille 386 inscrits ne s’est pas pressé devant les urnes, a constaté l’envoyé spécial de Guineematin.com dans la préfecture. Et, par endroit, le vote a connu des perturbations.

Lire

Vote à Kindia : des accrochages entre jeunes et forces de l’ordre font des blessés à Solia

22 mars 2020 à 18 06 21 03213

Comme annoncé précédemment, les Guinéens étaient appelés aux urnes ce dimanche, 22 mars 2020, pour renouveler leur parlement et se prononcer sur la nouvelle constitution. Mais, c’est sur fond de méfiance que ce double scrutin s’est tenu à Kindia où des violences ont éclatées dans l’après-midi, notamment à Filigbé et Solia, rapportent les correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Scrutin contesté en Guinée : deux jeunes tués par balles à Cosa

22 mars 2020 à 17 05 57 03573

Le controversé projet de nouvelle Constitution qu’Alpha Condé impose aux guinéens et les législatives tout aussi décriées continuent de semer la désolation dans le pays. La liste des victimes par balles se multiplie à Conakry. Deux jeunes ont été tués en marge du double scrutin dans l’après-midi de ce dimanche, 22 mars 2020, au quartier Cosa, dans la commune martyre de Ratoma. Les deux corps sont dans une clinique de la place, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Scrutin contesté en Guinée : un jeune menuisier tué par balles à Dar-Es-Salam 1

22 mars 2020 à 17 05 11 03113

Alpha Oumar Diallo, un jeune menuisier originaire de Hamdallaye-Gallè, dans la sous-préfecture de Bantiguel, préfecture de Pita, a été tué ce dimanche, 22 mars 2020, dans la capitale guinéenne. Selon les informations, la victime a été touchée par balles tout près de l’école ‘’Diafounayah’’ dans le quartier Dar-Es-Salam1, dans la commune de Matoto. Il a été atteint à la cuisse droite, tout près des hanches. Et, il a succombé sur place. Son corps se trouve actuellement à la morgue de la mosquée de Dar-Es-Salam.

Lire

Gaoual : des bureaux de vote saccagés à Gaoual centre, Koumbia, Kakoni, Garaya, Madina…

22 mars 2020 à 16 04 54 03543

A l’occasion du très contesté scrutin législatif et référendaire de ce dimanche, 22 mars 2020, des scènes de violence sont signalées un peu partout à travers le pays. Dans la préfecture de Gaoual, plusieurs bureaux de vote ont été attaqués par des manifestants hostiles à la tenue du scrutin dans leur préfecture, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Vote à Siguiri : le président d’un bureau de vote démissionne faute de nourriture

22 mars 2020 à 16 04 45 03453

Le contesté double scrutin législatif et référendaire de ce dimanche, 22 mars 2020, se déroule avec beaucoup de difficultés. Au delà des échauffourées entre jeunes et forces de l’ordre, certains membres de bureaux de vote ont été chassés par endroits, d’autres ont démissionné. C’est le cas du président du bureau de vote de marché 2, au quartier Siguirikoura 1, dans la commune urbaine de Siguiri, qui a démissionné suite au manque de nourriture, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Scrutin contesté en Guinée : les populations de Mali terrorisées par des bérets rouge

22 mars 2020 à 16 04 29 03293

Comme annoncé précédemment, les guinéens sont invités ce dimanche, 22 mars 2020, à renouveler leur parlement et se prononcer par OUI ou NON sur la nouvelle constitution en Guinée. Mais, en lieu et place d’un « double scrutin apaisé » comme l’a annoncé le président Alpha Condé, c’est une folle journée de vote qui se déroule actuellement à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays. Ce double scrutin décrié par le front national pour la défense de la constitution (FNDC) a quasiment été empêché à Mali, une préfecture située à plus de 120 kilomètres du chef lieu de la région administrative de Labé.

Lire