A Gaoual, c’est un calme plat qui règne ce 22 mars 2020, dans la préfecture, a constaté Guineematin.com, a travers son envoyé spécial. Une heure et demi après l’ouverture du double scrutin législatif et référendaire et, les populations ne se bousculent pas devant les bureaux de vote. Au bureau de bureau de vote de Kayan par exemple sur les 969 inscrits, seuls dix ont voté, à 9 heures 30.

Dans certains endroits du centre ville , la psychose et la peur ont eu raison des longues files d’électeurs habituelles.

Pour l’heure, un seul cas de tentative d’attaque à été dénombré au centre urbain.

À Kounsitel, localité située à 17 km du chef lieu, il n’y a pas de vote. A Kakoni chez l’honorable Ousmane Gaoual Diallo, on parle de trois bureaux de vote incendiés.

A Gaoual, 65 mille 427 électeurs sont attendus contre initialement prés de 70 mille. Et 23 mille 528 ne pourront pas voter pour n’avoir pas pu se faire enfiler dernièrement.

Depuis Gaoual, Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél. : 628089845

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin