Après le vote qui s’est déroulé sous haute sécurité et dans un climat de vive tension, le dépouillement a commencé ce dimanche soir dans les quelques bureaux de vote de Labé. Mais au bout de quelques temps, l’opération a été stoppée brusquement et déplacée vers le gouvernorat de la région, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Les membres des bureaux de vote avaient déjà avancé dans le dépouillement lorsqu’ils ont reçu l’ordre de tout arrêter pour décamper. Dans un désordre total, ils ont ramassé tout pour embarquer dans des pick-up des agents de sécurité et partir au gouvernorat. Selon le président de la CEPI de Labé, cette décision de dernière minute est purement sécuritaire. Elhadj Lamine Sangaré dit avoir reçu l’ordre des autorités de déménager pour ne pas que les bureaux de vote soient attaqués par les partisans du FNDC, opposés à la tenue de ces élections.

« J’ai été appelé en première position par la CENI qui m’a dit qu’ils ont reçu des informations comme quoi, il y aurait des personnes malintentionnées qui veulent se livrer au pillage des bureaux de vote pour faire disparaître tout ce qui est résultat à Labé. Entre-temps, c’est le préfet de Labé qui m’appelle pour me dire la même chose et il a passé le téléphone au gouverneur pour réitérer la même chose. C’est ainsi qu’on a appelé l’USSEL pour venir ramasser tout dans le désordre. Nous sommes à présent au gouvernorat où le dépouillement est en train d’être repris », a-t-il expliqué.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin