Le controversé projet de nouvelle Constitution qu’Alpha Condé impose aux guinéens et les législatives tout aussi décriées continuent de semer la désolation dans le pays. La liste des victimes par balles se multiplie à Conakry. Deux jeunes ont été tués en marge du double scrutin dans l’après-midi de ce dimanche, 22 mars 2020, au quartier Cosa, dans la commune martyre de Ratoma. Les deux corps sont dans une clinique de la place, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les victimes de cette autre bavure sont Nasroullaye Diallo, domicilié à Petit Simbaya, âgé de 18 ans, marchand de profession ; et Boubacar Barry, un marchand de 35 ans. Leurs filiations n’étaient pas connues puisque leurs familles ne sont pas encore connues.

Selon une source médicale, la première victime a été transportée dans une clinique par une foule de jeunes. « Quand le nommé Nasroullaye Diallo arrivait à l’hôpital, il était déjà choqué. Il a eu une plaie ponctiforme au niveau du dos, avec une présence d’un corps étranger au niveau de la face antérieure de l’abdomen. On n’a pas eu le temps de l’opérer pour essayer d’arrêter l’hémorragie interne. Il est décédé 5 minutes après sa réception. Le second corps, Boubacar Barry, nous a été déposé par une foule de personnes sur un brancard. C’était un dépôt », a indiqué notre source.

On apprend que la Croix Rouge a été jointe pour transporter les corps vers la morgue. Mais, celle-ci demande une autorisation de transport des corps qui doit être normalement délivrée par la Direction Centrale de la Police Judiciaire.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin