Le contesté double scrutin législatif et référendaire de ce dimanche, 22 mars 2020, se déroule avec beaucoup de difficultés. Au delà des échauffourées entre jeunes et forces de l’ordre, certains membres de bureaux de vote ont été chassés par endroits, d’autres ont démissionné. C’est le cas du président du bureau de vote de marché 2, au quartier Siguirikoura 1, dans la commune urbaine de Siguiri, qui a démissionné suite au manque de nourriture, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Alors que les échauffourées se multiplient avec des cas de morts par balles signalés à Conakry, c’est une démission inédite qui a eu lieu à Siguiri dans un bureau de vote. Selon nos informations, le président du bureau de vote de Marché 2, au quartier Siguirikoura 1, dans la commune urbaine de Siguiri, a jeté l’éponge en plein exercice. Il accuse la Commission Électorale Préfectorale Indépendante (CEPI) de mauvaise organisation.

Interrogé sur le motif de sa démission, l’une des membres du bureau de vote, qui s’est exprimée sous anonymat témoigne. « Depuis 6 heures, nous sommes là. D’abord, aucune disposition de sécurité n’a été pise. Et puis, nous n’avons rien mangé. Or, il est 15 heures. C’est pourquoi il a démissionné. Il a préféré se retirer », a fait savoir notre interlocutrice qui n’a pas voulu donner le nom du démissionnaire.

Pour le moment, c’est la vice-présidente du bureau de vote de Marché 2 qui assure jusqu’à nouvel ordre

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin