Originaire de Ninguétéré, dans la sous-préfecture de Brouwal (préfecture de Télimélé) et âgé de 35 ans, Boubacar Barry a été fauché hier, dimanche 22 mars 2020, à Bantounka1 dans la commune de Ratoma. Ce jeune marchand a été tué par balle, en marge des heurts survenu ce weekend à Conakry entre les forces de l’ordre et des groupes de jeunes qui tenaient à empêcher la tenue du contesté double scrutin législatif et référendaire en Guinée. Ses proches accusent des agents de la police d’avoir ouvert le feu sur lui. Ils promettent d’ailleurs de porter plainte contre les auteurs de ce meurtre, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La mort brutale de Boubacar Barry est un coup dur pour sa famille. Ses proches sont plongés dans la tristesse, la désolation, l’angoisse. Ils sont meurtris dans l’âme et très en colère contre ceux qui ont ôté la vie à celui qu’ils adulaient tous.

Rencontré ce lundi, 23 mars 2020, Elhadj Lamarana Barry, un des frères de la victime a exprimé son indignation face aux comportements des agents à la gâchette facile qui ont lâchement abattu celui qu’il a encadré durant une vingtaine d’années.

Elhadj Lamarana Barry, grand frère de feu Boubacar Barry

« Hier, on m’a appelé vers midi pour me dire que la police a tiré sur mon jeune frère et que le corps est dans un hôpital ici. Et, selon les informations, lorsqu’on lui (Boubacar Barry) a été tiré dessus, les policiers n’ont pas trouvé mieux que de venir monter sur sa tête avec leur véhicule… Mon jeune frère est sous mon toit depuis plus de 20 ans ; mais, pendant tout ce temps, il ne m’a causé aucun problème. Il est régulier à la mosquée puisque même les imams le connaissent. Aussi, il entretenait de très bons rapports avec les voisins. Donc, je ne compte pas baisser les bras. Nous allons porter plainte contre les auteurs de ce crime », a-t-il indiqué, les yeux larmoyants.

Pour Me Amadou Taraya Bah, il n’y a aucun doute possible sur ce qui causé la mort de Boubacar Barry. Cet huissier de justice est formel sur le fait que le jeune homme d’une trentaine d’années a été tué d’une balle à la tête.

Me Amadou Taraya Bah, huissier de justice

« On vient de me le présenter dans la morgue de la mosquée de Bantounka. On a soulevé le drap qui le couvrait pour voir comment la tête a été touchée par une balle. Donc, des photos ont été prises, et on se prépare maintenant pour son enterrement. Brièvement, c’est une balle qui a causé sa mort. La balle est venue se loger dans sa tête. C’est regrettable. Ceux qui doivent protéger la population, se sont eux-mêmes qui prennent les armes et ciblent les gens qu’ils veulent tuer. C’est regrettable », a dit Me Amadou Taraya Bah.

A noter que Boubacar Barry était originaire de Télimélé. Le défunt a rejoint sa dernière demeure ce lundi au cimetière de Bantounka.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin