Sanoussy Bantama Sow, ministre des Sports et candidat du RPG Arc-en-ciel à l’uninominal de Mamou

Le contesté double scrutin législatif et référendaire du dimanche dernier, 22 mars 2020, a été marqué par des violences meurtrières, tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Au lendemain de ces troubles, le bilan est lourd sur le plan humain, matériel et psychologique. Dans la journée de ce mardi, 24 mars, Sanoussy Bantama Sow, ministre des Sports et candidat à l’uninominal de Mamou du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, a répondu à quelques questions du correspondant de Guineematin.com basé dans la ville-carrefour.

A l’image de certaines villes de la Guinée, la préfecture de Mamou a enregistré de nombreux cas de violences avant, pendant et après le controversé scrutin. Des cas de morts, de blessés, d’arrestations et de destructions d’édifices publics et privés ont été enregistrés. Dans cet entretien, Bantama Sow a répondu à quelques unes de nos questions sur des sujets d’actualité.

Après avoir expliqué les raisons des courses-poursuites entre agents des forces de sécurité et jeunes manifestants, Sanoussy Bantama Sow invite à cesser toutes formes de violences. « Pourquoi les services de défense pourchassent les enfants dans les quartiers ? C’est parce que les enfants érigent des barrages. Certainement, il y a des citoyens qui sont victimes. Je demande aux fils de Mamou de mettre la balle à terre. La violence n’arrange rien ».

Sanoussy Bantama Sow, ministre des Sports et candidat du RPG Arc-en-ciel à l’uninominal de Mamou

Alors que des citoyens indexent les forces de l’ordre dans les nombreuses exactions, Sanoussy Bantama Sow les a appelés à ne pas dépasser les limites. « Je demande aux forces de défense et de sécurité de professionnalisme, de ne pas dépasser les limites de leur mission. Elles doivent maintenir la paix ; mais, dans le strict respect de leur mission. Aux populations aussi d’éviter les violences. Les violences ne payent pas. Je demande de voir l’intérêt de Mamou ».

Enfin, sûr d’être élu député de Mamou, Bantama Sow, a vanté les mérites du RPG Arc-en-ciel avant de mettre en garde les citoyens. « Il y a eu des grands partis qui ont passé ici à Mamou. Le PUP est né ici à Mamou, tout comme l’UNR. Mais, faites le bilan de ces partis, il n’y a aucun parti qui a mieux fait à Mamou que le RPG d’Alpha Condé. Quand nous allons prendre fonction, nous allons mettre en place un comité de veille pour la paix à Mamou. Tous les auditeurs (des radions privées, ndlr) qui feront passer des messages de violence et ethnique, nous porterons plainte contre eux », a-t-il menacé.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tel:625698819/657343939

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin