Le controversé double scrutin législatif et référendaire du dimanche, 22 mars 2020, a endeuillé plusieurs familles en Guinée avec une dizaine de citoyens tués par balles. Parmi la longue liste des victimes, figure madame Issa Yéro Diallo, âgée de 22 ans. Elle a été tuée par balle le jour du scrutin, non loin du domicile familial, au quartier Ansoumanya Plateau, dans la préfecture de Dubréka. Sa famille accuse les forces de l’ordre d’être responsable de cet autre assassinat, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La liste des victimes par balle suite à la crise sociopolitique s’allonge en Guinée. C’est à l’occasion des échauffourées survenues le jour du vote que madame Issa Yéro Diallo a été tuée par balle à Ansoumanya Plateau. L’émotion était vive dans sa famille hier lundi.

Mamadou Saliou Diallo, grand-frère de l’époux de feu Madame Issa Yero Diallo

Interrogé par un reporter de Guineematin.com, Mamadou Saliou Diallo, beau frère de la victime, accuse des gendarmes. « Issa Yéro Diallo a été tuée par balle hier dimanche, à Ansoumanya Plateau. Je ne sais pas trop comment elle a pu être tuée. Je sais quand-même qu’elle était revenue du marché et elle avait fini de préparer avant de se faire tuer. Je ne sais pas pour quel motif elle a été tuée ; mais, on m’apprend que ce sont les gendarmes basés à Ansoumanya Plateau qui l’ont tué. Il y avait des manifestations non loin de la maison et c’est dans ces échauffourées qu’un gendarme lui a tiré dessus, a-t-on appris. Je suis très attristé par la mort de cette jeune dame. J’exhorte le gouvernement à diligenter des enquêtes pour savoir quels sont ceux-là qui nous tuent. Chaque jour, on tue nos enfants. Si on continue de tuer les enfants qui sont l’avenir de ce pays, qui prendra la relève demain ? Nous sommes fatigués d’être tués comme des animaux sauvages. Trop c’est trop », a-t-il dénoncé.

En outre, Mamadou Saliou Diallo a promis de porter plainte contre ceux qui ont tué Issa Yéro Diallo. « Nous allons porter plainte. Issa Yéro Diallo est le prototype de la femme africaine, cette femme soumise. Elle n’a jamais lancé une pierre. Elle est toujours dans son foyer, à la maison. Depuis que mon jeune frère l’a épousée, on n’a pas entendu de problèmes entre eux, à plus forte raison avec la grande famille », a-t-il expliqué.

A noter que feu Madame Issa Yéro Diallo est originaire du district de Mirîrè, dans la sous-préfecture de Kébaly, à Dalaba. Mariée à Alhassane Diallo, mère de deux enfants, dont une fille, elle a rejoint sa dernière demeure hier lundi.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin