Sidya Touré : « nous n’accepterons pas de nouvelles institutions issues de ces élections »

25 mars 2020 à 20 08 00 03003

Sidya Touré, président de l’UFR

Même si le pouvoir guinéen a fait un forcing pour organiser le contesté double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020, l’opposition ne baisse pas les bras. Les adversaires du régime Alpha Condé annoncent qu’ils n’accepteront pas les institutions qui seront issues de ces élections et qu’ils vont continuer leur combat contre un troisième mandat pour l’actuel chef de l’Etat jusqu’à la victoire.

Lire

Me Abdoul Kabèlé prévient : « quiconque se dresse devant nous, nous ferons face à lui »

25 mars 2020 à 19 07 52 03523

Me Abdoul Kébélé Camara

Les leaders du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ne décolèrent pas face au drame provoqué par le double scrutin législatif et référendaire du dimanche, 22 mars 2020. Maitre Abdoul Kabélé Camara, président du Rassemblement Guinéen pour le Développement (RGD), ne cache pas sa déception et celle des guinéens face au recul de notre pays dans tous les domaines et invite à se battre pour une véritable alternance. Il l’a dit à l’occasion de la conférence de presse du FNDC, organisée ce mercredi 25 mars 2020, à Conakry, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

La France dénonce un scrutin non crédible en Guinée : Cellou Baldé « agréablement réconforté »

25 mars 2020 à 18 06 12 03123

Honorable Cellou Baldé

Comme annoncé précédemment, la France a dénoncé le double scrutin législatif et référendaire du dimanche, 22 mars 2020, qu’elle qualifie de non-crédible. Interrogé à ce sujet par un reporter de Guineematin.com, l’honorable Cellou Baldé, député uninominal de Labé, estime que la France vient ainsi réconforter la position de l’opposition guinéenne qui avait opté pour le boycott.

Lire

Damaro Camara répond à la France : « nous n’avons pas besoin du cautionnement d’une puissance »

25 mars 2020 à 18 06 09 03093

Honorable Amadou Damaro Camara

La réaction de la mouvance présidentielle n’a pas tardé suite à la sortie de la France sur le double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020 en Guinée. Dans un communiqué publié mardi soir, le ministère français des Affaires Etrangères a laissé entendre que Paris ne reconnaît pas ces élections parce qu’elles ne sont pas inclusives ni crédibles.

Lire

Dr Ousmane Kaba : « nous avons aujourd’hui deux ennemis mortels : le Coronavirus et Alpha Condé »

25 mars 2020 à 18 06 02 03023

Dr Ousmane Kaba, président du PADES (Parti des Démocrates pour l’Espoir)

Pour le président du PADES (Parti des Démocrates pour l’Espoir), la Guinée fait face aujourd’hui à deux ennemis mortels. Il s’agit de la pandémie de Coronavirus (le pays a enregistré officiellement quatre cas confirmés dont un guéri) et le régime du président Alpha Condé.

Lire

Elections contestées en Guinée : Abdoulaye Bah dénonce « une opération civilo-militaire de confiscation du pouvoir »

25 mars 2020 à 17 05 55 03553

Abdoulaye Bah, ancien président de la délégation spéciale de Kindia

Les commentaires n’en finissent pas en Guinée au lendemain du contesté double scrutin législatif et référendaire, cloué au pilori par la communauté internationale. Pour Abdoulaye Bah, membre de l’UFDG, principal parti de l’opposition, et du FNDC de Kindia, ce scrutin n’en est pas un. Il s’agit plutôt d’un « coup d’Etat constitutionnel » qui a pour but de confisquer le pouvoir par l’usage de la force. L’ancien président de la délégation spéciale de Kindia l’a dit dans une interview accordée à des médias locaux hier mardi, 24 mars 2020, rapportent les correspondants de Guineematin.com basés dans la préfecture.

Lire

Conakry : une espionne à Nongo et des membres du FNDC arrêtés

25 mars 2020 à 17 05 43 03433

Le pouvoir de Conakry multiplie les arrestations des voix discordantes en Guinée. Alors que des milliers de citoyens sont déjà embastillés, d’autres ont été mis aux arrêts dans l’après-midi de ce mercredi, 25 mars 2020, en marge de la conférence de presse organisée par le Front National de la Défense de la Constitution (FNDC). Cette arrestation fait suite à une interpellation d’un agent des renseignements intérieurs, venue espionner les leaders du FNDC, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Référendum contesté en Guinée : 65, 14% de participation à Kindia

25 mars 2020 à 17 05 36 03363

Les résultats du référendum contesté du 22 mars 2020 continuent de tomber dans les différentes circonscriptions électorales de la Guinée. A Kindia, ces résultats ont été communiqués ce mercredi, 25 mars, par la Commission Électorale Préfectorale Indépendante (CEPI). Ils donnent le OUI à la nouvelle Constitution proposée par le président Alpha Condé, largement vainqueur avec 84, 87% des suffrages valablement exprimés, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants sur place.

Lire

Dr Faya au FNDC : « il nous faut agir avec plus de vigueur pour qu’Alpha Condé et les extrémistes…»

25 mars 2020 à 17 05 17 03173

Dr Faya Millimouno, président du Bloc Libéral

Quelques jours après le contesté scrutin législatif et référendaire de dimanche dernier, qui a endeuillé de nombreuses familles en Guinée, les leaders du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) brise le silence. A travers une conférence de presse organisée ce mercredi 25 mars 2020, à Conakry, ils ont dénoncé les dérives du régime en place.

Lire

Vote empêché dans toutes les CR de Labé, 140 BV à Ratoma, 112 à Koubia, 108 à Télimélé, 61 à N’zérékoré (MATD)

25 mars 2020 à 17 05 12 03123

Malgré un impressionnant déploiement des forces de défense et de sécurité pour imposer un strict respect de la volonté du régime Alpha Condé, les élections législatives et référendaire ont été les plus mal organisées de l’histoire politique de la Guinée. Même le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation- qui avait rassuré la veille des élections que toutes les dispositions avaient été prises pour que tout se passe sans aucun incident- s’est finalement ravisé pour admettre que le vote a été empêché par le Front national pour la défense de la constitution dans plusieurs bureaux de vote, tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays.

Lire

Conakry : Ousmane Conté est mort !

25 mars 2020 à 16 04 40 03403

Colonel Ousmane Conté

La famille Conté en deuil. Le Colonel Ousmane Conté, fils aîné de l’ancien président guinéen, Lansana Conté, n’est plus. Il est décédé ce mercredi, 25 mars 2020, à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne de Kipé. L’officier de l’armée guinéenne souffrait d’une maladie pour laquelle il a été admis dans ce centre hospitalier.

Lire

Tueries de Guinéens lors du vote contesté : le FNDC réclame une Commission d’enquête indépendante sous l’égide des Nations Unies

25 mars 2020 à 16 04 12 03123

Dans une déclaration publiée ce mercredi, 25 mars 2020, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a dénoncé avec la plus grande énergie les tueries des citoyens qui tenaient à empêcher le « putsch constitutionnel ». Ces leaders politiques et de la société civile réclament une Commission d’enquête indépendante sous l’égide des Nations Unies pour faire la lumière sur les crimes commis dans le cadre des manifestations pour la défense de la Constitution guinéenne.

Lire

Violences à N’Zérékoré : Jacques Gbonimy parle de 60 morts et accuse le gouvernement

25 mars 2020 à 15 03 44 03443

Jacques Gbonimy, président du parti UPG

Le contesté double scrutin du dimanche dernier, 22 mars 2020, a entraîné des violences meurtrières à travers la Guinée. La ville de N’zérékoré a été particulièrement affectée avec de nombreux cas de morts et de blessés, dans une confrontation au relent communautaire. Jacques Gbonimy, président du parti Union pour le Progrès de la Guinée (UPG), joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com ce mercredi a condamné ces violences tout en dénonçant l’attitude des autorités de N’zérékoré dans la gestion de la crise.

Lire

Elections contestées en Guinée : l’ONU « condamne l’usage excessif de la force »

25 mars 2020 à 14 02 42 03423

Les réactions se multiplient à l’international suite aux violences qui ont émaillé le double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020, en Guinée. Des violences qui ont fait de nombreux morts, ainsi que des blessés et d’importants dégâts matériels. Après la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Etats-Unis, c’est au tour de l’ONU de s’alarmer face à cette situation.

Lire

Labé : voici une déclaration du conseil de mosquée

25 mars 2020 à 14 02 18 03183
Elhadj Mamadou Badrou Bah, inspecteur régional des affaires religieuses et grand imam de Labé,

Elhadj Mamadou Badrou Bah, inspecteur régional des affaires religieuses et grand imam de Labé

Depuis quelques jours, circule sur les réseaux sociaux une audio attribuée au Grand Imam de la grande mosquée de Labé. Cela commence à devenir une habitude. Il n’y a pas si longtemps, c’est un compte Facebook qui a été ouvert pour arnaquer des citoyens, leur demandant de l’argent contre des bénédictions. Un individu se promenait de ville en ville jusqu’en Guinée Bissau, se faisant passer pour le Grand Imam et bien d’autres choses au nom du Grand imam.

Lire