Dr Ousmane Kaba, président du PADES (Parti des Démocrates pour l’Espoir)

La commission élection nationale indépendante a rendu public hier, vendredi 27 mars 2020, les résultats du très controversé référendum constitutionnel en Guinée. Et, c’est un « score à la soviétique » qui a été annoncé par l’institution en charge des élections dans le pays. Le OUI l’a emporté avec 2 856 295 voix, soit 91,59 % des suffrages valablements exprimés lors de cette consultation qui s’est déroulée le weekend dernier dans le pays.

Au sein de l’opposition guinéenne, on commente ses « résultats méprisables » avec ironie. « Ça ne nous surprend pas », entend-on souvent.

Joint au téléphone ce samedi par un reporter de Guineematin.com, Dr Ousmane Kaba, le leader du parti des démocrates pour l’espoir (PADES), a laissé entendre que ces résultats ne reflètent absolument rien.

« Nous avons accueilli ces résultats sans aucune surprise. Parce que vous savez que la Guinée n’a pas voté. Il n’y a qu’un quart (¼) du pays qui a voté. Et, c’est la Haute Guinée où il y avait aussi une abstention massive de plus de la moitié des électeurs de la région. Et, en plus, il n’y avait même pas de bulletins NON. A maints endroits, tous les bulletins étaient juste OUI. Donc, voilà comment tout cela s’est passé. Et, tout le reste ce sont des bourrages d’urnes. Donc, ces résultats ne reflètent absolument rien du tout », a indiqué Dr Ousmane Kaba.

A noter que le PADES (tout comme l’UFDG, l’UFR, le PEDN, le BL…) n’a pas participé à cette consultation nationale. Le parti avait appelé ses militants à boycotter et à empêcher la tenue de ce référendum qui, à ses yeux, était illégal.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin