Le décret du président Alpha Condé, annonçant la fermeture des lieux de culte à cause de crise sanitaire liée au coronavirus, est bien accueilli dans les églises de Conakry. Le père Arnaud Bidouzo, Curé de la Paroisse Anne Marie Yavouhry de Nongo, salue cette mesure et appelle les fidèles catholiques à la respecter strictement. Il l’a dit au cours d’un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, le vendredi 27 mars 2020.

« Cette décision du chef de l’Etat guinéen nous conforte parce qu’elle nous permet nous-mêmes de prendre des précautions nécessaires pour nous protéger contre d’éventuelles contaminations de ce virus, qui a une propagation aussi rapide. Donc, je pense que ce décret du chef de l’Etat guinéen se recoupe avec la décision qui avait été prise d’avance par le Vatican concernant toutes les églises catholiques installées dans le monde entier, dans le cadre de la protection de leurs fidèles contre la propagation du Coronavirus.

C’est une manière de vous dire que nous savions déjà qu’il était fort probable qu’avec l’augmentation du nombre de personnes testées positives dans le pays, le président guinéen allait prendre cette décision de fermer tous les lieux cultes. Je pense que toute personne consciente doit se soumettre à ce décret, dans la mesure où nous savons que ce virus, qui a une rapidité de propagation, est en train de causer d’énormes pertes humaines dans le monde entier. Nous qui sommes des chefs religieux, nous pensons qu’il est nécessaire, en cette période de crise sanitaire, d’éviter le regroupement des personnes pour la prière », a déclaré le leader religieux.

Père Arnaud Didouzo, curé de la Paroisse Anne Marie Yavouhiry de Nongo

Avec cette crise sanitaire, la fête de Pâques, prévue le 12 avril prochain, ne devrait pas avoir lieu dans les églises. Le Père Arnaud Bidouzo appelle donc les fidèles catholiques à prier à la maison. « Il est vrai que la fête de Pâque est une grande célébration chrétienne dans le monde entier, qui marque la résurrection de Jésus Christ. Mais, ce que je demande aux fidèles catholiques, c’est de s’abstenir cette fois-ci parce qu’il n’y aura pas de grande messe dans les églises. Ils peuvent juste organiser des prières restreintes dans leurs familles respectives à cette occasion. Tout ça, c’est une manière de lutter contre la propagation du coronavirus en Guinée », a conseillé le Curé de la Paroisse Anne Marie Yavouhry de Nongo.

Léon Kolié pour Guineematin.com

Tel : 661 74 99 64

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin