Alors que la Guinée compte déjà huit (8) cas confirmés de coronavirus, la prise de mesures préventives se poursuit à tous les échelons pour freiner sa propagation. Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a pris des mesures pour y faire face avec efficacité. C’est pour faire l’état des lieux des actions mises en œuvre et dévoiler le rôle qu’il entend jouer que le ministre Khader Yacine Barry a conféré avec des responsables du département. La rencontre tenue le jeudi 26 mars 2020, a réuni la Conférence des Recteurs et Directeurs Généraux des IES publiques (CRDG), la Chambre Représentative de l’Enseignement Supérieur Privé (CRESUP) et le Conseil des Directeurs des Centres de Recherche et de Documentation.

Guineematin vous propose ci-dessous le communiqué publié à l’issue de la rencontre.

Communiqué : A tour de rôle, chacun des trois représentants de la Conférence des Recteurs et Directeurs Généraux des IES publiques (CRDG), de la Chambre Représentative de l’Enseignement Supérieur Privé (CRESUP) et du Conseil des Directeurs des Centres de Recherche et de Documentation ont échangé avec Monsieur le Ministre Khader Y. Barry sur les mesures relatives à la fermeture des établissements, l’impact de la pandémie sur le monde universitaire et la réponse à apporter.

Ces quelques rencontres initiées par le Ministre Khader Y. Barry, s’inscrivent dans le cadre de la prévention et de la lutte enclenchée par le Gouvernement pour briser la chaîne de propagation du COVID-19 en République de Guinée. Il a souligné le rôle qu’il entend faire jouer à l’enseignement supérieur et la recherche scientifique notamment en matière de sensibilisation des populations, de diagnostic de la maladie au sein des centres de recherches et de travaux de recherches, etc.

En matière de recherche le Ministre a rappelé le rôle central de la communauté scientifique pour toutes les recherches, les études, les investigations et la collecte des données scientifiques en rapport avec le COVID-19, notamment cliniques, biologiques, épidémiologiques, thérapeutiques et socio-anthropologiques et le conseil aux autorités sur la stratégie, les dispositifs, processus, protocoles et solutions les plus pertinents pour une prise en charge optimale et efficiente de l’épidémie.

L’occasion a également été mise à profit pour anticiper pour proposer des pistes de solutions pouvant contribuer à anticiper les conséquences de la pandémie sur l’année universitaire et à mieux les gérer.

Au terme des échanges, le Chef du département de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a précisé que ces entretiens consistent à mobiliser les différents organes consultatifs du MESRS autour de la crise et à encourager le monde universitaire et scientifique à contribuer davantage dans les recherches en cours dans notre pays pour éradiquer la pandémie.

Poursuivant, Khader Y. Barry a rappelé que cette démarche témoigne de l’engagement total du Gouvernement à protéger toutes les populations guinéennes en général et les étudiants et les encadreurs de nos IES/IRS/CD en particulier.

Pour clore, le Ministre a instruit son cabinet de renforcer le dispositif de riposte afin d’assurer la coordination de l’ensemble des initiatives et mesures envisagées et de maintenir une interaction permanent avec les organes consultatifs de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ainsi que les associations universitaires.

Le Service Communication et Relations Publiques/MESRS

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin