La pandémie du coronavirus continue de faire des ravages à travers le monde. La Guinée a enregistré au moins 22 cas confirmés de la maladie et plus de mille contacts tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Alors qu’un accent particulier est mis sur la prévention, les citoyens de Conakry prennent d’assaut les pharmacies pour se procurer de toutes sortes de produits. Les prix ont connu une hausse généralisée au grand dam des citoyens, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les cas de coronavirus commencent à inquiéter en Guinée avec 22 cas testés positifs. C’est dans ce contexte que bon nombre de compatriotes se ruent dans les pharmacies pour se procurer de masques, de gels et d’autres solutions hydro-alcooliques.

Dr Ansoumane Touré, responsable de la pharmacie de Lambanyi

Dr Ansoumane Touré, responsable de la pharmacie de Lambanyi, dans la commune de Ratoma, a confirmé la ruée vers sa structure. « Les pharmacies travaillent en étroite collaboration avec le ministère de la Santé. Ainsi, nous appliquerons à la rigueur les consignes du gouvernement. C’est pourquoi nous, nous disposons de kits de lavage des mains et des thermo flashs. Les produits les plus demandés actuellement sont, entre-autres : la solution à eau hygiénique qui est vendue à 40 mille GNF, le chlore, les gants, les gels, les masques qui varient entre 5 mille et 10 mille GNF, selon la qualité. Les produits les plus demandés, c’est la chloroquine ; mais, qui se trouve cependant rare sur le marché, qui s’explique par le fait que le produit a été retiré sur les marchés par l’OMS. Le seul conseil que je vais dire à tout le monde c’est de ne pas se soigner sans le suivi d’un spécialiste, se laver les mains au savon régulière et d’utiliser la solution d’eau hygiénique », a expliqué Dr Touré.

Dr Mohamed Camara de la pharmacie Gnoumagbé

Pour sa part, Dr Mohamed Camara de la pharmacie Gnoumagbé, située à ENCO5, a fait savoir qu’il enregistre une rupture de stocks pour certains produits. « Actuellement, la chloroquine est trop demandée. Cependant nous ne disposons pas du produit par le fait du retrait du produit sur le marché il y a de cela quelques années. Nous vendons les kits de protection comme les masques, qui sont vendus entre 3500 et 6000 francs guinéens, selon les qualités. Nous sommes actuellement en rupture de stocks pour les gels et solutions hygiéniques que nous attendons en approvisionnement. Chez nous ici, tout se passe bien, car nous veillons à ce que nos clients lavent leurs mains et se font flasher par les thermo flashs avant de rentrer dans la pharmacie. Nous rappelons à la population la bonne utilisation des masques et de se laver régulièrement les mains à la solution hygiénique ou le lavage des mains au savon », a-t-il conseillé.

Madame Camara Aissata Fanta Sylla

Les citoyens de Conakry qui viennent vers les pharmacies en expliquent les raisons par le fait de vouloir se protéger et protéger leur entourage. C’est le cas de madame Camara Aissata Fanta Sylla, rencontrée dans une des nombreuses pharmacies de la commune de Ratoma. « Ma motivation pour venir à la pharmacie me procurer de ces kits de protection est que cette pandémie continue de faire des victimes dans le monde. J’appelle à tout le monde de préserver sa santé et celle de sa famille en respectant les règles d’hygiènes, se protéger et éviter le maximum de contact. C’est une maladie qui est réelle, qui se propage facilement. Donc, sauvons des vies en nous protégeant. J’interpelle l’Etat à aider les populations comme pendant le temps d’Ebola, à permettre aux plus démunis de disposer des moyens nécessaires pour se protéger du Covid-19. »

Alpha Oumar Télico Baldé pour Guineematin.com

Tél : 623323636

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin