L’inertie du Gouvernement guinéen face à la pandémie du Coronavirus a entraîné une propagation du virus dans la capitale guinéenne et à l’intérieur du pays. Désormais, toutes les activités (ou presque) sont affectées par un ralentissement lié à la crainte de la maladie. « Chaque présentateur vient avec un mouchoir jetable pour couvrir le micro. Les grandes éditions et les émissions d’animation, le journaliste est seul dans le studio », a décidé la radio privée Soleil Fm.

Pour mieux informer ses lecteurs sur l’impact de la maladie dans les médias guinéens, un reporter de Guineematin.com a rencontré Saiba Keita, administrateur délégué de la radio Soleil FM.

Saiba Keita, Administrateur délégué de la radio Soleil Fm

« A la rentrée, nous avons un kit de lavage des mains. Par rapport au nombre, ce n’est pas tout le monde qui vient à la fois en ce moment. Ce sont ceux qui ont des éléments qui viennent à la radio et on s’arrange à ce qu’il n’y ait pas plus de dix personnes. Et, nous faisons en sorte qu’il y ait au minium un mètre entre les gens. Chaque bureau est doté d’un flacon de bacti-gel, de temps en temps, on désinfecte la main avec.

Par rapport à l’utilisation du studio, on a privilégié les appels.

Pour le moment, avec les micros, chaque présentateur vient avec un mouchoir jetable pour couvrir le micro. Les grandes éditions et les émissions d’animation, le journaliste est seul dans le studio ; à défaut, deux animateurs ; mais, avec une distance. Ce sont ces mesures que nous tenons à respecter ».

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin