L’une des nombreuses mesures prises au compte de l’état d’urgence sanitaire pour freiner la propagation du coronavirus consiste à la diminution du nombre de passagers dans les véhicules de transport en commun. Mais, à la gare routière régionale de Kankan, située au quartier Aéroport, cette mesure n’est pas du tout respectée, a constaté le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le nombre d’occupants des taxis passe de 6 à 3 personnes. Ce chiffre varie de 7 à 10 personnes pour les minibus. Cette mesure prise pour stopper la hausse inexorable du nombre de cas de coronavirus, avec déjà 22 as en Guinée, est loin de recueillir l’unanimité faute de mesures d’accompagnement.

A la gare routière indépendante de Kankan, cette mesure n’est pas respectée. Interrogé ce mardi, 31 mars 2020, Karinka Faro, responsable des lieux, justifie le refus d’appliquer la mesure par le manque à gagner des chauffeurs. « Si on dit de prendre 6 personnes dans une voiture de 9 places, c’est difficile pour les chauffeurs, parce que si tu calcules les frais de transport de ces 6 et les frais de carburant du véhicule, donc même si le syndicat prend ses dispositions au sein de la gare routière pour le respect de ces normes, les chauffeurs, une fois hors la gare, prennent des passagers supplémentaires pour remplir leur véhicule. Alors, nous demandons au gouvernement de diminuer le coût du carburant à la pompe », a-t-il dit.

Toutefois, Karinka Faro assure que les mesures d’hygiène édictées par les autorités sanitaires sont respectées dans sa gare routière. « Dans notre gare routière, les passagers ne rentrent pas dans les véhicules sans d’abord qu’ils ne se lavent les mains. Il y a des personnes qui nous ont promis de nous donner du matériel pour détecter les cas suspects provenant des autres localités, mais jusqu’à présent on a rien reçu. Nous demandons au gouvernement de nous aider à avoir ce matériel pour éviter cette maladie. »

A la gare routière de BADA, un responsable a confié à notre reporter, hors micro, que la diminution du nombre de passagers par véhicule est effectivement respectée sur les lieux. Mais, précise notre interlocuteur, les frais de transport sont passés de 150 000 à 207 000 GNF pour le trajet Kankan-Conakry

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin