Pour freiner la propagation de l’épidémie du Coronavirus, le président Alpha Condé a pris une série de mesures, dont l’instauration d’un couvre-feu et l’isolement de la capitale Conakry. Mais cette mesure, prise dans la nuit d’hier lundi, 30 mars 2020, et qui interdit les déplacements de Conakry pour l’intérieur du pays, n’est pas respectée sur certains axes routiers. C’est le cas au barrage érigé par les services de sécurité à Bangouyah, relavant de la sous-préfecture de Kouria, dans la préfecture de Coyah, rapporte Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

La Guinée compte déjà 22 cas confirmés de coronavirus et plus de 1000 contacts disséminés à travers le pays. C’est pour rompre la chaîne de contamination que le président Alpha Condé a décidé d’interdire les déplacements de Conakry vers l’intérieur du pays et l’instauration d’un couvre-feu de 21 heures à 5 heures.

Selon le constat fait par un reporter de Guineematin ce mardi, 31 mars 2020, cette mesure prise par Alpha Condé n’est pas appliquée sur le terrain. Sortir de Conakry est bien possible par la route. C’est le cas au niveau du barrage de Bangouyah, dans la sous-préfecture de Kouria, où de nombreux véhicules ont pu franchir la barrière ce mardi sans se faire rappeler à l’ordre.

Interrogé par notre reporter, un officier posté au barrage de Bangouyah, qui a souhaité garder l’anonymat, a dit qu’aucune instruction d’interdire la sortie de Conakry ne leur a été donnée par la hiérarchie.

De Bangouyah, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin