La pneumonie à SARS-COV2, je sais bien que tu es devenue un mal universel, mais tu peux obtenir le paradis des virus, si tu essayes d’éviter les honnêtes et pauvres citoyens de mon cher pays, la Guinée. Je te donne la position GPS des dignitaires de mon pays afin que tu te meuves progressivement et préférentiellement, vers ces derniers afin qu’ils aient l’occasion de faire le pèlerinage dans nos CHU nationaux pour comprendre la réalité que vit le personnel médical dans son combat à relever les standards de soins.

Avec toi, Covid19, ils sont tous délestés de leurs médecins traitants français, belges, américains, marocains, voir sénégalais et ivoiriens. Oui, acceptons le malheur qui peut se transsubstantier en bonheur, et comprendre que derrière certains cas de Covid19, le peuple peut trouver enfin le salut par la fourniture d’un plateau technique digne de la compétence de nos vaillants médecins.

Si la toux et la dyspnée hypoxémiantes de certains guinéens peuvent permettre de réfléchir sur la qualité des plateaux techniques de nos structures hospitalières, il faut en être aussi bien content, qu’être content de perdre le fonctionnaire et garder la fonction, ou autrement de perdre le soldat et garder la République.

Il faut que nous apprenions à nous passer de nos émotions et tâcher d’affronter la réalité en face. Oui ! Cette crise de la pandémie du Covid19 dévoile bien la pudeur de la réalité qu’on refuse de dire aux populations, dans un pays où on a fini par la force de la démagogie, à transformer l’accidentel en essentiel, l’être en avoir, l’acquis en inné, le chef en dieux…

Vous aviez refusé hier de penser à la création de conditions de soins de qualité minimalement optimale pour les populations, parce que vous avez les moyens d’utiliser l’avion comme ambulance pour vous faire évacuer à Rabat, Paris, Bruxelles, Dakar, etc. Aujourd’hui, Paris, Rabat, Bruxelles, Dakar et autres vous exigent de rester chez vous (stay home) ! Malheureusement, le domicile est sale ; mais, prenez bien courage, mes chers patients impatients. Vous devez patienter, accepter votre statut regrettable et réaliser que quand vous investissez dans la santé, vous le faites pour vous, votre famille, votre nation et toute l’humanité susceptible d’en bénéficier.

J’ai appris que certains parmi vous font la grève de la faim, je leur conseille de bien finir leurs plateaux de repas, car bien manger en ce moment est pour moi plus salvateur que la Chloroquine du bouillant Prof RAOULT, bien sûr, si on veut sauver sa peau. Après, si vous voulez attirer l’attention de l’opinion nationale, je vous conseillerai de faire plutôt une grève d’apnée pour seulement 30 mn, nos publications médicales vous immortaliseront dans ce cas, dans les plus grandes revues scientifiques.

Dis-moi quel budget tu accordes à ta santé, je te dirais si ton hôpital peut te sauver.

Épargnes les pauvres innocents de la Guinée, méchant COVID19 !

Par un médecin qui traite actuellement certains riches de Conakry malgré eux

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin