Dans un décret lu sur les antennes de la Télévision Nationale (RTG), dans la soirée de ce lundi, 6 avril 2020, le président Alpha Condé vient de promulguer sa nouvelle constitution qui entre donc en vigueur et prend effet maintenant. Il s’agit d’un texte de 157 articles (repartis en 19 titres) qui fait passer le mandat présidentiel de 5 à 6 ans, « renouvelable une fois ».

Ce décret présidentiel plonge le pays dans une autre situation de confusion, car la nouvelle constitution ne détermine pas encore le nombre de députés alors qu’on s’apprête à installer un parlement 114 membres.

Par ailleurs, le gouvernement guinéen risque d’être le premier à violer sa propre nouvelle constitution parce qu’à l’allure où vont les choses, les nouveaux députés pourraient être installés la semaine prochaine alors que le nouveau texte indique que la rentrée parlementaire a lieu au mois d’octobre pour 10 mois de session continue.

« L’Assemblée nationale se réunit de plein droit en session ordinaire unique qui commence le 05 octobre et prend fin le 04 juillet. Si le 05 et le 04 sont des jour fériés, la réunion est reportée au premier jour ouvré suivant », selon l’article 75 du titre 4 relatif au pouvoir législatif.

Nous y reviendrons !

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin