Barrage sanitaire, COVID-19

Jusque-là épargnée par la pandémie du coronavirus, la préfecture de Koubia travaille à la prévention de la maladie. Les autorités locales ont pris plusieurs dispositions à cet effet, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Malgré la fermeture des frontières terrestres et l’interdiction des déplacements de Conakry vers l’intérieur du pays, la préfecture de Koubia continue d’enregistrer l’arrivée de personnes en provenance notamment du Sénégal. Une situation qui préoccupe plus d’un dans cette partie du pays. C’est pourquoi, les autorités locales ont pris un certain nombre de mesures visant à éviter la propagation de la maladie.

En plus de la fermeture des mosquées et des bars, annoncée par le président de la République, il a été décidé au niveau local de fermer les marchés hebdomadaires et tous les lieux de regroupement de plusieurs personnes. Des mesures qui ont certes, un impact négatif sur le plan économique, mais qui visent à protéger les citoyens de l’épidémie du COVID-19.

Un barrage sanitaire a été également installé à 1 kilomètre de la commune urbaine, sur la route Labé-Koubia. Tous les passants sont obligés de se laver les mains et de se soumettre au contrôle de température. Des agents de sécurité et de santé sont déployés sur les lieux pour veiller à l’application de ces consignes. A cela, s’ajoute les messages de sensibilisation sur le respect des mesures de protection, diffusés régulièrement sur les ondes de la radio rurale locale.

Il faut noter toutefois, une insuffisance de kits de lavage des mains dans la préfecture. Pour l’heure, seul le conseil préfectoral des organisations de la société civile a offert des kits aux populations locales. Certains citoyens estiment que pour réussir donc le pari, il faut plus d’efforts dans ce sens et surtout veiller au respect de la fermeture des frontières pour éviter la venue de personnes touchées par la maladie dans la préfecture.

Barrage sanitaire, COVID-19

De Koubia, Mamadou Alpha Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin