La pandémie du Coronavirus se propage de façon inquiétante en Guinée avec une explosion du nombre de cas testés positifs. A la date du jeudi, 09 avril 2020, notre pays compte déjà 194 cas confirmés de Covid-19, dont 183 hospitalisés, 11 guéris et aucun décès. Les mesures d’hygiène préventives sont de rigueur aujourd’hui. C’est le cas dans les salons de coiffure de Conakry où on ne lésine pas sur les moyens pour parer à toute éventualité, même si la clientèle se fait de plus en rare, a constaté sur le terrain Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La Guinée continue d’enregistrer de nouveaux positifs du Covid-19. Face à cette situation de crise sanitaire, les mesures de préventions ne sont pas négligées par les hommes et femmes de métiers, notamment dans les salons de coiffure de Conakry.

Mamadou Sadio Bah, coiffeur au quartier Petit Simbaya

Mamadou Sadio Bah, coiffeur au quartier Petit Simbaya, dans la commune de Ratoma, se dit conscient des risques encourus. C’est à cet égard qu’il a pris ses responsabilités. « Nous avons jugé nécessaire de respecter les consignes données par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS). A la rentrée, on a installé un kit de lavage des mains et tous les clients sont priés de laver leurs mains avant qu’ils entrent. Une fois à l’intérieur, nous avons un flacon d’eau de javel que nous utilisons. Je protège ma main avec un gant et après je désinfecte la tête du client avant de commencer à coiffer. Toutes les machines sont également désinfectées et nous respectons aussi la distanciation sociale. Tout le monde n’a pas accès à l’intérieur. Si nous avons beaucoup de clients, certains restent au dehors pour ne pas que la salle soit remplie », a-t-il expliqué.

Aliou Camara, gérant d’un salon de coiffure très prisé du quartier Kipé

Même son de cloche chez Aliou Camara, gérant d’un salon de coiffure très prisé du quartier Kipé, dans la commune de Ratoma, qui dit mesurer l’ampleur du drame qui secoue l’humanité présentement. Dans son salon de coiffure, la protection des travailleurs et des clients est de rigueur. « Chez moi ici, j’ai tout le matériel qu’il faut pour la protection. Si les clients viennent, ils commencent par laver la main avant de s’installer. Les machines sont stérilisées et nettoyées devant le client et après il porte le masque. Le coiffeur aussi se protège en portant le gant et le masque. Quand il finit de coiffer, il se lave la main à l’aide du savon et l’eau de javel avant de toucher un autre client. On évite qu’il y ait du monde et on ne reçoit pas plus de deux à trois personnes au même moment ».

On note un ralentissement des activités en ce moment. Mais, cela ne joue pas sur Aliou Camara. « Les gens qui sortent, cherchent les salons de coiffure où il y a plus de matériels de protection et d’hygiène. Ils ne peuvent pas aller dans les salons où ils n’ont pas la sécurité de leur santé. Si tu prends les bonnes mesures de prévention, tu auras assez de clients. Tout ça dépend aussi du local », a-t-il laissé entendre.

Dans les salons de coiffure pour femmes, ce sont les mêmes mesures de prévention qui sont observées. Interrogée par un reporter de Guineematin.com, Ramatoulaye Diallo de Dina coiffure, dans le quartier Nongo, a laissé entendre que tout est mis en œuvre pour freiner chaîne de contamination, même si la clientèle se fait de plus en plus rare.

Ramatoulaye Diallo de Dina coiffure

« On se lave la main avec le savon et l’eau de javel avant de rentrer dans le salon. Chaque cliente qui vient, on lui demande de faire la même chose avant même qu’on ne touche les cheveux de la personne. La distanciation sociale est respectée. Mais, il faut reconnaître qu’il n’y a pas de clientes. Dès fois, nous pouvons avoir deux à trois clientes, et il y a de ces jours qu’on n’en a même pas ».

Cette baisse de la clientèle due à la pandémie du Covid-19 est le même argument avancé par Mamadou Sadio Bah. « Pour le moment, la clientèle a baissé. Vous savez que c’est une maladie qui se propage très vite. Les gens ont peur de sortir. C’est ce qui a fait que tout est à l’arrêt ».

Par contre, Aliou Camara soutient qu’il s’en sort un peu bien malgré la pandémie du Covid-19 qui frappe notre pays. Car dit-il, «

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin