Cette pandémie est une aubaine pour les gouvernants de se réconcilier avec les gouvernés. Beaucoup d’entre eux jouent leur avenir politique. Emmanuel Macron dit être en guerre. Donald Trump joue sa réélection. Boris Johnson, seul chef de gouvernement directement atteint jusqu’ici, suscite la sympathie et la compassion des Britanniques. La crise a « ressuscité » Ali Bongo Ondimba du Gabon souvent donné pour mort par la rumeur. Dans cette dynamique, le chef de l’Etat guinéen n’est pas en reste.

Alpha Condé a apporté un démenti aux rumeurs voire les fantasmes sur son état de santé. C’est un homme visiblement au mieux de sa forme qui a sillonné les rues de Kaloum ce jeudi. Objectif, sensibiliser les citoyens sur les mesures de prévention contre la pandémie COVID-19. Comme pour dire que le port de masque fait désormais partie des mesures de prévention, le chef de l’Etat lui-même en portait.

Dans sa communication, Alpha Condé a sensibilisé les citoyens sur entre autres le lavage des mains, le respect de la distanciation mais aussi et curieusement sur un nouvel élément jusqu’ici inconnu. Le chef de l’Etat a demandé au public présent de boire de l’eau chaude. Et par ricochet à tous les téléspectateurs. Or jusqu’ici il n’a jamais été question d’eau chaude dans les messages officiels.

Ce message est-il désormais intégré dans la communication de l’OMS ? Sinon, pourquoi les médias d’Etat ne l’ont pas censuré ? Dans tous les cas, le chef de l’Etat a mis un accent particulier sur la nécessité d’harmoniser la communication. C’était à l’occasion de sa rencontre avec le corps médical. Cela laisse penser que son histoire d’eau chaude pourrait avoir un argument scientifique. Et si ce n’est pas le cas, il serait alors souhaitable qu’il rectifie le tir.

En tout cas l’octogénaire est désormais sur tous les fronts. Après les citoyens lambda il a rencontré le personnel médical ce jeudi. Avec ses interlocuteurs il a été question de tout mettre en œuvre pour couper la chaîne de transmission du virus. Il a insisté sur l’élaboration d’un message harmonisé afin tout le monde parle le même langage dans la sensibilisation. L’autre aspect soulevé par le chef de l’Etat est le traitement équitable de tous les malades alités à l’hôpital. Alpha Condé a martelé qu’il ne doit pas y avoir de différence entre les malades.

Ce dernier point est extrêmement important quand on sait que, pour la première, des ministres ainsi que d’autres personnalités et non des moindres sont alités dans nos hôpitaux. Cela suppose bien évidemment que ces personnalités ne sont pas logées dans la même enseigne que monsieur tout le monde. En abordant cette question de traitement équitable entre tous les malades, Alpha Condé anticipe pour éviter d’éventuelles négligences des uns au profit des autres.

Autre point abordé par Alpha Condé avec les médecins, c’est la mise en place du comité scientifique. Forts de leur expérience avec Ebola, les médecins ont égrené la liste de mesures qu’ils ont prises pour, sinon arrêter l’épidémie, tout au moins la limiter. Il est par exemple prévu la réactivation de centres de traitement mis en place pendant la crise d’Ebola. Aussi bien à Conakry que dans certaines régions.

Habib Yembering Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin