La fermeture des mosquées, décidée par le président Alpha Condé, continue de susciter un débat au sein de l’opinion. Pour le grand imam d’Ansoumanyah Plateau 2, dans la préfecture de Dubréka, cette mesure n’est pas du tout souhaitable et elle doit être allégée. Il l’a dit au cours d’un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, ce vendredi 17 avril 2020.

Cela fait trois semaines que les lieux de culte sont fermés en Guinée. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de l’état d’urgence décrété par le président de la République, Alpha Condé, et visant à lutter contre la propagation du coronavirus dans le pays. Mais, le premier imam de la grande mosquée d’Ansoumanyah Plateau 2, dans la préfecture de Dubréka, n’approuve pas cette mesure. Pour Elhadj Cheick Hamed Diakité, les lieux de culte ne doivent pas être systématiquement fermés pendant cette crise sanitaire.

Elhadj Cheick Hamed Diakité

« En cette période de crise sanitaire, c’est une évidence pour les autorités du pays de prendre la mesure restrictive concernant la fermeture des mosquées. Mais, cette mesure n’est pas souhaitable pour certains chefs religieux et fidèles. C’est vrai, vu que le nombre élevé des personnes tuées par ce COVID-19 dans le monde, l’Etat est dans l’obligation de prendre des mesures restrictives visant à bouter ce mal loin de notre pays. Mais, ce que je demanderais aux autorités sanitaires du pays, c’est de ne pas aussi fermer totalement les lieux de culte, à savoir : les églises et les mosquées.

Je pense qu’elles peuvent juste limiter le nombre de fidèles à l’intérieur, parce que pendant cette crise sanitaire, le pays a effectivement besoin de prières dans ces lieux saints pour combattre la propagation de ce virus. Par exemple, on peut laisser l’imam avec ses conseillers et quelques fidèles prier dans les mosquées, tout en respectant la distanciation sociale d’un ou deux mètres entre eux. Donc, je pense qu’il serait impérieux que les autorités sanitaires allègent cette mesure restrictive concernant les lieux saints », préconise cet imam.

Elhadj Cheick Hamed Diakité prie Dieu qu’il débarrasse le monde de cette maladie avant le début du ramadan, prévu la semaine prochaine, pour que les fidèles musulmans puissent aller prier dans les mosquées pendant ce mois de pénitence.

Léon Kolié pour Guineematin.com

Tel : 661 74 99 64

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin