Alhassane Sanoussy Camara, préfet de Boké

Le préfet de Boké est en colère contre les sociétés minières installées dans la préfecture et qui refusent de participer à la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus. Hassan Sanoussy Camara est monté au créneau ce vendredi, 17 avril 2020, pour menacer de sortir dès la semaine prochaine pour ramener ces sociétés à l’ordre, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans le Kankandé.

Depuis l’appel à la solidarité lancé par le président de la République pour lutter contre le Covid-19 en Guinée, plusieurs entreprises et autres personnes de bonne volonté ont réagi en apportant des médicaments ou des équipements de protection. Mais dans la préfecture Boké, qui regorge de nombreuses sociétés minières, aucun geste n’a pas encore été enregistré dans ce sens. Une situation inacceptable aux yeux du préfet, Hassan Sanoussy Camara. C’est pourquoi, il menace de descendre sur le terrain pour obliger ces sociétés à se bouger.

« Par rapport aux sociétés minières de la place, je leur dit d’être plus humaines. Parce que jusqu’à présent, aucune société ne s’est manifestée pour aider cette population. Au finish, nous serons obligés de leur faire appel pour une dernière fois pour leur dire que si ces sociétés minières sont là, c’est parce que la population est là. Il faut que les sociétés minières s’occupent de la santé des populations

Donc, la semaine prochaine sera décisive pour moi. Parce que, monsieur le gouverneur est d’accord avec moi, nous sortirons pour ramener les uns et les autres à l’ordre. Voyez ces véhicules qui montent et descendent avec la poussière. Il faudrait que ces sociétés minières sans exception soient des sociétés humaines et qu’elles comprennent que la vie des populations est en danger », a lancé l’autorité préfectorale.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin