C’est sans surprise Amadou Damaro Camara qui vient d’être élu président de l’Assemblée nationale de la neuvième (9ème) législature, contestée par l’opposition et la société civile guinéenne. Sur les 114 députés, il y a 110 votants présents (ou par procuration). Et, parmi eux, 98 ont porté l’ancien chef de la majorité présidentielle à la tête du pouvoir législatif guinéen. Il remplace ainsi Claude Kory Kondiano et devient de facto le potentiel remplaçant du chef de l’Etat en cas de vacances du pouvoir.

Comme adversaire du nouveau président de l’Assemblée nationale, c’est Mohamed Lamine Kaba du parti FIDEL qui a été présenté et qui a récolté six voix. Et, Six députés ont voté nul ! A rappeler que c’est le doyen Alpha Ibrahima Sila Bah qui a présidé la cérémonie, assisté des deux plus jeunes députés : Jean Tokpa Kolié et Mandjou Oularé, tous élus sur la liste nationale du RPG arc-en-ciel.

Fin connaisseur de la classe politique guinéenne et banquier de profession, Amadou Damara CAMARA, natif de Kérouané dans la région de Kankan en Haute Guinée, succède ainsi à l’honorable Kory Kondiano, également banquier et originaire de Kissidougou au sud de la Guinée.

De 1958 à 2020, l’Assemblée nationale guinéenne a été successivement dirigée par Elhadj Saïfoulaye Diallo, Léon Macka (pour deux mandats), Jeanne Martin Cissé, Damantang Camara, Elhadj Biro Diallo, Elhadj Aboubacar Somparé, Claude Kory Kondiano et depuis ce 21 avril 2020, l’honorable Amado Damaro Camara.

A suivre !

De l’Assemblée nationale, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin