Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes

Comme annoncé précédemment, la première session inaugurale de la 9ème législature a eu lieu ce mardi, 21 avril 2020 dans la salle des Congrès du Palais du Peuple de Conakry. Sans surprise, Amadou Damaro Camara a été élu à la tête du parlement. Élu député sous la bannière des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD), le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mouctar Diallo, va céder son poste à un des membres de sa formation politique pour continuer son aventure gouvernementale, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La session inaugurale de l’Assemblée Nationale s’est tenue ce mardi, malgré la multiplication des cas de coronavirus dans notre pays. Mouctar Diallo, ministre de la jeunesse et tête de liste des NFD aux contestées législatives du 22 mars dernier, s’est réjoui de la tenue de cette session inaugurale, exclusivement consacrée à l’élection du président du perchoir. Interrogé à ce sujet, le ministre-député a dit que cette a bien sa raison d’être malgré l’existence du Covid-19. « C’est une décision de l’Etat qui répond au souci de faire fonctionner efficacement l’Etat parce que l’Assemblée nationale est la deuxième institution républicaine qui doit prendre une part active au combat contre le Covid-19. Donc, j’imagine que l’organisation de cette séance inaugurale de l’Assemblée nationale permet à cette institution de s’installer, de donner la possibilité aux députés venus de toute la Guinée, de toutes les obédiences et de toutes les communautés, de contribuer à cet effort national de lutte contre le Coronavirus et de contribuer à qualifier nos différentes institutions ».

En outre, Mouctar Diallo a dit sa reconnaissance aux populations de Pita qui ont voté pour le candidat de son parti à l’uninominal face à d’autres challengers, comme l’UPR de Bah Ousmane. Il a indiqué qu’il va démissionner au parlement au profit d’un des responsables de son parti pour continuer à exercer sa fonction ministérielle. « Je vais démissionner de l’Assemblée nationale et me faire remplacer par un autre membre des NFD pour être dans le gouvernement et continuer le combat pour une Guinée meilleure. A Pita, ce sont nos électeurs qui nous ont fait gagner. Cela, parce qu’ils sont convaincus par notre projet de société et avec lesquels nous étions en contact étroit et permanent d’ailleurs. Nous sommes allés à leur rencontre partout à Pita, dans les quartiers, dans les secteurs, dans les sous-préfectures, dans les districts, dans les villages. Nous étions en contact avec les populations, nous les avons écoutées et nous avons véhiculé un discours mobilisateur, tout en leur apportant quelques solutions à leurs véritables problèmes auxquels ils sont confrontés tous les jours. Je pense qu’ils ont eu confiance en nous et c’est pour cela qu’ils ont voté massivement pour leur parti, les NFD », a-t-il laissé entendre.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin