Oumar Sylla dit Foniké Mengué, responsable des actions et antennes du FNDC

Les avocats du FNDC sont très inquiets de la situation que vit aujourd’hui Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, responsable de la mobilisation et des actions de la structure, opposée à un éventuel troisième mandat pour le président Alpha Condé.

L’un d’eux, maître Salifou Béavogui, a tiré la sonnette d’alarme au cours d’un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, ce jeudi 23 avril 2020. Il a fustigé l’arrestation et la détention de l’activiste de la société civile à la Direction centrale de la Police Judiciaire (DPJ), en violation de toutes les procédures légales, selon l’avocat.

Maître Salifou Béavogui, avocat

« Notre client a été interpellé le vendredi passé, en début d’après-midi. Depuis, il n’est pas libéré, il n’est pas présenté devant le procureur. Vu les circonstances de son interpellation ou de son arrestation, en avocats très avertis et avec un peu d’expériences, nous nous sommes dit qu’il fallait attendre le dossier devant le procureur de la République. Parce que vouloir se rendre à la police, c’est comme si nous étions là à garantir ce qui s’est passé avant nous et que nous considérons non conforme à la loi. Donc, nous avons préféré attendre le dossier au tribunal mais dans le délai de 48 heures tel que prévu par l’article 87 du code de procédure pénale et qui peut être renouvelé qu’une seule fois.

Mais vous pouvez faire le décompte, à l’heure qu’il est, notre client est à 160 heures de détention sans qu’il ne soit présenté au procureur de la République, encore moins libéré. Nous avons adressé deux courriers au procureur de la République près le tribunal de première instance de Conakry 2 dans ce sens et ces correspondances sont restées sans effet, ce qui est très surprenant. Notre client devait être déféré depuis avant-hier, c’est avec beaucoup de surprise qu’on constate que jusqu’à présent il n’est pas déféré. Ce n’est plus une détention pour nous, c’est une arrestation arbitraire », a-t-il dénoncé.

En plus de dénoncer la violation de la loi dans ce dossier, Me Salifou Béavogui alerte sur l’état de santé de son client. Selon lui, Foniké Menguè serait malade et présenterait même des symptômes semblables à ceux du coronavirus. D’où la nécessité absolue, dit-il, de le remettre en liberté. « Nous avons appris que notre client est très malade. Comprenez que c’est malgré nous qu’on ne peut pas le rencontrer parce qu’on ne peut pas vouloir d’une chose et son contraire. Donc, nous demandons qu’il soit déféré ou libéré.

Nous sommes très inquiets de son état de santé. Les informations qui nous parviennent sont alarmistes. Donc, il faut qu’il soit libéré immédiatement. Le temps qu’il met là-bas prouve qu’on a rien retenu contre lui, sinon je ne vois pas comment on peut arrêter quelqu’un comme ça, le coffrer sans l’emmener devant le procureur. Mais de toutes les façons, nous, nous en tirerons toutes les conséquences de droit », a prévenu l’avocat.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin