Karamo Bangaly Kaba, premier imam de Kankan et inspecteur régional de la ligue islamique

L’érudit de Kankan, Cheikh Souleymane Sidibé, connu sous le nom de Karamo Solo, a regroupé des fidèles pour un prêche, il y a quelques jours, malgré l’interdiction de tout regroupement à cause des risques de propagation du nouveau coronavirus ou Covid-19. Les images ont été diffusées à Fasso TV, du groupe Dabo Médias. Même si Karamo Solo a nié les faits, l’opinion a fini par se rendre qu’il y a bien eu regroupement.

Dans la journée d’hier mercredi, 22 avril 2020, une rencontre a regroupé les autorités religieuses, au domicile du grand imam de Kankan, au quartier Timbo. Karamo Bangaly Kaba a reconnu l’authenticité des images, mais s’est dit incompétent à sanctionner Karamo Solo, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Après la saga Nanfo Ismaël Diaby, le chroniqueur de l’écriture N’ko qui a dirigé la prière en langue Maninka, les autorités religieuses de Kankan sont devant un autre défi. Karamo Solo a été pris la main dans le sac entrain de faire un prêche avec des groupes de fidèles, à un moment où les regroupements de plus de 20 personnes sont interdits.

Le grand imam de Kankan, qui est également inspecteur de la ligue islamique régionale, Karamo Bangaly Kaba, reconnait que Karamo Solo a tort. Mais, il n’est pas de son ressort de prendre des sanctions contre lui, a-t-il fait savoir à l’occasion de la rencontre d’hier. « La ligue islamique n’a pas de force, ce sont les autorités du pays qui détiennent la force. La ligue aide les gens et les met sur le bon chemin, nous ne sommes ni militaire, ni soldat, parce qu’ils ont menti sur nous. C’est pourquoi nous avons appelé les médias pour montrer notre innocence », a-t-il expliqué.

Plus loin, Karamo Bangaly Kaba invite à éviter toute confrontation. « Les musulmans doivent éviter la confrontation, parce qu’elle n’a pas de limite ; et quand ça commence, ça touche tout le monde. La pandémie de Coronavirus est un grand conflit qui veut ravager le monde. Pour l’éviter, il faut accepter de fermer les mosquées et acceptons la décision de Dieu et des autorités », a-t-il conseillé.

Peut-on s’attendre à des sanctions contre Karamo Solo surtout que le préfet de Kankan avait déjà pris fait et cause pour l’érudit ?

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin