Oumar Sylla dit Foniké Mengué, responsable des actions et antennes du FNDC

Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, responsable des actions et des antennes du FNDC, a été conduit à la maison centrale de Conakry, en début de soirée de ce vendredi, 24 avril 2020. Inculpé pour « communication et diffusion de fausses informations », l’opposant à un troisième mandat pour le président Alpha Condé a été placé en détention provisoire, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Il a fallu attendre une semaine après son arrestation et plusieurs dénonciations faites par ses amis du FNDC et ses avocats pour que l’activiste de la société civile soit déféré au parquet du tribunal de première instance de Dixinn. La direction centrale de la police judiciaire (DPJ), qui l’a détenu illégalement pendant plusieurs jours, a conduit Foniké Menguè devant le procureur avec plusieurs charges à son encontre.

« La police l’avait accusé de participation à un mouvement insurrectionnel, promotion et incitation à des actes de violence, tentative de déstabilisation du régime en place et complicité. Mais, le procureur a rejeté toutes ces accusations et requalifié les faits. Il a retenu les charges de communication et diffusion de fausses informations contre notre client. C’est lié à sa dernière sortie dans l’émission Les Grandes Gueules de la radio Espace », a expliqué maître Salifou Béavogui, membre du collectif des avocats du Front National pour la Défense de la Constitution.

L’avocat salue « une première victoire » pour la défense, même si son appel à la remise en liberté de son client n’a pas prospéré. « Le procureur a décidé d’ouvrir une information judiciaire. Et, le doyen des juges d’instruction a inculpé notre client sur la base de l’infraction retenue par le parquet et il a décidé de le placer en détention provisoire. Nous avons plaidé vraiment son maintien en liberté même sous contrôle judiciaire, mais le doyen des juges a décidé autrement. Il a pris l’ordonnance de placement de notre client en détention à la maison centrale », ajoute Me Salifou Béavogui.

Il promet toutefois que son camp va relever appel contre cette ordonnance dans le but d’obtenir la remise en liberté de Foniké Menguè. Les avocats du FNDC annoncent également qu’ils vont saisir le juge compétent sur les violations des règles de procédure par la police dans ce dossier.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin