SAMSUNG CAMERA PICTURES

La propagation du Covid-19 a mis en veilleuse les autres pathologies et conduit même à une baisse du taux de fréquentation des hôpitaux. Les citoyens sont partagés entre méfiance et crainte devant le danger que représente le Covid-19 qui ne cesse d’étendre ses tentacules en Guinée. L’hôpital régional de Kankan n’échappe pas à cette désaffection des citoyens pour les centres de traitement.

Dans un entretien accordé au correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture ce samedi, 25 avril 2020, le directeur par intérim dudit hôpital a confirmé ce désamour tout en invitant les populations à la sérénité.

On enregistre une certaine réticence des citoyens à fréquenter les centres de santé et autres hôpitaux, préférant les pharmacies et l’automédication avec tous les risques liés à cette pratique.

L’hôpital régional de Kankan, autre fois convoité par les citoyens des quatre coins de la région, a vu son taux de fréquentation chuter depuis l’apparition du Coronavirus en Guinée. Dr Abdourahmane Diallo, directeur général par intérim de cet hôpital, a confirmé le constat.

Dr Abdourahamane Diallo, Directeur Général intérimaire de l’hôpital régional de Kankan

« La fréquentation a baissé compte tenu du contexte Coronavirus. Cela se comprend, peut être que la population croit qu’en venant à l’hôpital, elle peut contracter la maladie. Or, c’est à l’hôpital qu’on peut plutôt essayer de voir si on est malade de ça ou si on ne l’est pas ».

Pourtant, Dr Abdourahmane Diallo a fait savoir que tout est mis en œuvre dans sa structure pour prévenir le Covid-19. « Il n’y a aucun risque ici. Vous-même, vous avez constaté qu’à la rentrée, il y’a des barrières sanitaires. Il faut se laver les mains avant de rentrer, il faut être flashé et orienté au bon endroit. Si vous avez une autre pathologie on la prend en charge, mais si vous avez le Covid 19, on peut vous orientez quelques part aussi. Le taux d’hospitalisation baisse, mais c’est une crainte qui n’est pas du tout fondée au sein de la population. Les citoyens devraient plutôt venir ici s’ils souffrent. Ça ne change en rien, mais c’est les barrières qu’on a renforcées pour que le personnel et les patients soient protégés », a-t-il laissé entendre.

Au sein de l’hôpital régional de Kankan, il existe un Centre de Traitement Epidémiologique (CTE). Mais, selon Dr Diallo, le centre n’est pas suffisamment équipé pour prendre en charge les personnes atteintes de Coronavirus. « Le centre est toujours ouvert, 24h/24. Il a un certain nombre d’équipements, bien que ça soit un peu insuffisant, mais il fonctionne. Les cas suspects ne sont pas hospitalisés au centre pour le moment. S’ils sont suspects, ils restent confinés à domicile et il y a une équipe de suivi qui va vers la personne pour faire des enquêtes. Elle suit éventuellement le malade jusqu’à ce qu’il présente les symptômes ou alors on le prélève et on envoi l’échantillon à Conakry pour des fins d’examens. Donc, ce sont les dispositions là qui se passent sur le terrain, mais pour l’instant on n’hospitalise pas les malades ».

Pour le moment, aucun cas de Coronavirus n’est confirmé à Kankan. Toutefois, il est à constater que par peur de contracter la maladie, les citoyens hésitent à se rendre à l’hôpital régional.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin