Lanceï Diakité remplaçant de feu honorable Lunceny Fofana

Lancei Diakité va certainement faire son entrée à l’Assemblée nationale guinéenne dans les prochains jours. Cet enseignant-chercheur à l’université de Kankan doit en principe, remplacer au parlement l’honorable Lunceny Fofana, le 2ème vice-président de la neuvième législature, décédé le dimanche dernier, 03 mai 2020, à Conakry. Il a accordé un entretien à Guineematin.com pour parler de ce décès et de ce qu’il compte faire lorsqu’il sera à l’Assemblée nationale.

Selon la loi guinéenne, en cas de décès d’un député élu sur la liste nationale d’un parti politique, c’est le premier candidat non élu de cette liste qui le remplace. Ce qui fait de Lancei Diakité, le remplaçant du défunt Lunceny Fofana au parlement. L’enseignant, qui est également responsable politique du RPG Arc-en-ciel à Kankan, était 43ème sur la liste de candidature du parti au pouvoir au compte du scrutin des listes nationales à la représentation proportionnelle. A l’issue du scrutin, les 42 premiers sur cette liste ont été élus députés.

Mais avec le décès de l’honorable Lunceny Fofana, Lancei Diakité, qui n’avait pas eu la chance d’être élu, va monter pour devenir le 42ème député du RPG Arc-en-ciel au compte de la liste nationale. « Le sentiment qui m’anime aujourd’hui, est un sentiment de tristesse. Parce que c’est un représentant du peuple qui a été rappelé à Dieu, en la personne de feu Lunceny Fofana. Sa disparition m’a vraiment attristé et attristé de la même manière tous les Guinéens. Je demande la grâce divine pour qu’il lui accorde le royaume des cieux pour que son âme repose en paix », a-t-il réagi.

Par ailleurs, Lancei Diakité a affiché ses ambitions, une fois qu’il sera à l’Assemblée nationale. Il promet de travailler pour l’intérêt commun. « Je ne me suis pas présenté à la députation uniquement parce que je suis du RPG Arc-en-ciel. Je me suis présenté parce que je sûr de l’efficacité qui réside en moi et je sais que cela peut être très utile aux Guinéens. En me présentant à la députation, je me suis dit que les petites expériences que je possède, si je les mets à la disposition du peuple de Guinée pour défendre son intérêt, ça serait très important.

Vous savez, avant tout, je suis enseignant-chercheur à l’université de Kankan, mais je suis syndicaliste. Mon combat sera un combat pour l’intérêt commun. Alors, la meilleure façon de défendre l’intérêt général de la population, ça sera de prendre la parole à l’Assemblée nationale et chercher à exposer les préoccupations du peuple mais aussi les défendre dans la justice », a-t-il annoncé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin