Kaman Doumbouya, victime

Ibrahima Diallo, un féticheur originaire de Mandiana, a poignardé son ami Kaman Doumbouya à cause d’un téléphone portable. L’acte s’est passé dans la nuit du samedi au dimanche, 03 mai 2020, au quartier Dar es-salam, dans la commune urbaine de Kankan. La victime avait prêté son téléphone à son bourreau, et ce dernier n’a pas voulu le lui rendre, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Kankan.

Conduit d’urgence à l’hôpital régional de Kankan, Kaman Doumbouya a reçu les soins nécessaires et sa vie n’est plus en danger. Interrogé par notre reporter, il a raconté sa mésaventure. « Il est venu emprunter mon téléphone, je lui ai dit qu’il n’y avait pas de crédits sur la puce, il a dit qu’il n’y a pas de problème, je lui ai donc donné le téléphone. Pendant deux jours, je n’ai pas eu de ses nouvelles. C’est ainsi que je me suis rendu chez lui pour réclamer le téléphone. Il m’a dit qu’il a honte de moi, parce qu’il a perdu mon téléphone.

Je lui ai dit que ce n’est pas grave, mais qu’il pouvait m’aider à réactiver ma puce, il a dit d’accord. C’est ainsi que je suis revenu à la maison. La nuit, un de mes amis est venu me dire que Ibrahima Diallo détient mon téléphone. Quand je suis reparti le voir, il m’a dit de l’accompagner chez son grand, au quartier Baloni, mais on a porté ce dernier absent et moi je suis revenu à la maison. En cours de route, j’ai croisé un autre ami qui était à la recherche du même Ibrahima.

Quelques temps après, on l’a vu venir avec son grand. Ils se sont arrêtés à côté de nous, puis il a allumé une cigarette. Après, il est venu s’arrêter devant moi pour dire qu’il va payer mon téléphone. Après il a fait sortir un couteau et il m’a poignardé, je suis tombé et il m’a donné plusieurs coups de pied. Mon ami a pris la fuite, j’ai appelé mon frère qui était à côté. C’est ce dernier qui est venu l’arrêter et le conduire à la gendarmerie », a-t-il expliqué.

Ibrahima Diallo est actuellement en détention à la brigade de recherche de la gendarmerie de Kankan. Après l’enquête préliminaire, il sera mis à la disposition de la justice.

De Kankan, Abdoulaye N’koya Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin