Kit de lavage de mains à la Maison centrale de Conakry

Selon des informations confiées à Guineematin.com, de nouveaux cas positifs de coronavirus ont été enregistrés ces derniers jours à la maison centrale de Conakry. Après deux autres décès liés au Covid-19 survenus dans la prison, les autorités judiciaires étaient obligées de soumettre les prisonniers à des tests de dépistage. Et ces tests ont révélé 58 cas positifs de coronavirus, selon une source qui a contacté notre rédaction.

Pour preuve, souligne notre informateur, des tentes ont été installées hier, mardi 05 mai 2020, dans l’enceinte de la plus grande maison carcérale du pays pour assurer la prise en charge des détenus testés positifs au coronavirus. « Les tests de dépistage ont commencé le samedi passé, il y a eu en tout 136 personnes qui ont été testées. Il s’agit des prisonniers qui sont détenus dans les cales qu’on appelle Couloirs P5 et P6. C’est dans ces cales où se trouvaient les détenus qui sont décédés récemment des suites du coronavirus.

C’est pourquoi, les tests ont commencé par ces endroits. Les résultats des tests sont tombés ce mardi soir. Sur les 136 prisonniers testés, 58 se sont révélés positifs. Un peu plutôt dans la journée, deux camionnettes transportant des tentes sont venus ici. Ces tentes ont été débarquées, puis installées dans l’enceinte de la maison centrale pour isoler les prisonniers testés positifs et les soigner là-bas », a-t-il confié.

Cette même source ajoute que l’installation de ces tentes a provoqué de la psychose et fait monter la tension dans cette prison, qui compte environ 1700 détenus. Beaucoup de prisonniers seraient en colère de constater que malgré la présence de la maladie sur les lieux, les autorités du pays ne veulent visiblement pas libérer certains détenus afin de désengorger la prison.

C’est d’ailleurs l’une des recommandations faites il y a quelques semaines par l’organisation mondiale de la Santé (OMS) dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. De nombreux pays ont déjà mis en œuvre cette recommandation, mais la Guinée tarde encore à l’appliquer.

A suivre !

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin