Dr Alpha Abdoulaye Diallo, vice président du CNOSCG

Au moment où l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande fortement aux Etats de désengorger les prisons pour limiter la propagation du coronavirus, l’Etat guinéen multiplie les arrestations et l’incarcération d’opposants au 3ème mandat pour Alpha Condé. C’est dans ce contexte qu’une quarantaine de personnes récemment arrêtées à N’Zérékoré et à Conakry ont été déportées à Kankan, en Haute Guinée. Une situation que dénonce Alpha Abdoulaye Diallo, vice-président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSC), interrogé par un reporter de Guineematin.com dans la journée d’hier, 05 mai 2020.

Suite aux violences meurtrières survenues dans la ville de N’Zérékoré les 22 et 23 mars 2020, en marge du contesté double scrutin législatif et référendaire, une quarantaine de membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ont été arrêtés et déportés à Kankan. Les organisations de la société civile dénoncent cette situation. C’est le cas de Dr Alpha Abdoulaye Diallo, vice-président du CNOSCG.

Selon lui, les efforts devraient être orientés vers la lutte contre le Covid-19. « Normalement, en cette période de pandémie où il y a l’état d’urgence sanitaire qui est instauré, toutes les forces et toutes les opinions devraient mettre balle à terre. Il faut prioriser le respect de la vie humaine, privilégier l’unité nationale ; mais aussi éviter tout ce qui peut entamer le tissu social en ce moment de crise. C’est un moment de compassion générale, surtout en ce mois saint de Ramadan. L’être humain mérite vraiment qu’il soit traité avec dignité et avec respect puisque c’est le bon Dieu même qui a respecté la personne humaine. Quiconque bafoue la dignité d’un être humain, payera tôt au tard, soit ici-bas ou bien à l’au-delà », a-t-il averti.

Profitant de l’occasion, Dr Diallo interpelle les autorités face à leur responsabilité devant les Guinéens. « Nous interpellons les autorités régionales et au plus haut niveau pour traiter les Guinéens selon ce qui est prescrit dans nos lois, de respecter leur intégrité physique, leur dignité et leur honneur en assurant la justice pour tous », conclut l’activiste de la société civile.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin