Certains axes routiers de Conakry sont en mauvais état. L’annonce de la saison des pluies va forcément accentuer la dégradation de certains tronçons, déjà mal en point. C’est le cas de la contournante Nongo Contéyah- Transversale numéro 2-Stade de Nongo, au quartier Nongo, dans la commune de Ratoma. Ce chemin, aujourd’hui très utilisé par les habitants de Conakry, risque d’être coupé à cause d’un affaissement qui s’est produit sur les lieux, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Des centaines de véhicules empruntent le tronçon Kiroti-Nongo-UNC-Kaporo Centre. Une manière pour eux de contourner les éternels embouteillages de la Corniche Lambanyi-Nongo-Kaporo-Kipé-Taouyah. Mais, ce tronçon pourrait être coupé de la circulation si des mesures urgentes ne sont pas prises par l’Entretien Routier. Une partie de la route carrefour UNC (Université Nongo Conakry)- Transversale T2-Nongo a connu un affaissement suite aux dernières pluies survenues à Conakry.

Camara Fodé, riverain et laveur de voiture à Nongo Tady

Selon un riverain interrogé sur place, la construction d’un motel dans les parages a causé la fermeture du passage d’un marigot qui coulait jute là. C’est ce qui expliquerait ce « glissement de terrain » survenu il y a quelques jours. « Ça fait longtemps qu’on a découvert cette dégradation au niveau du stade de Nongo. Mais, je crois que ce qui a causé cette dégradation, il y avait une rivière devant ici. Du fait qu’ils ont bloqué ce passage d’eau, c’est ce qui a fait qu’il y a eu cette dégradation. Ils ont construit un Motel ici, là où il y avait la rivière. C’est ce qui a bloqué le passage de l’eau. Et vous-même vous connaissez l’eau, dès que son passage est bloqué, elle cherche une issue pour couler », a expliqué Fodé Camara.

Notre interlocuteur ajoute que cet affaissement est un réel danger pour les usagers de ce tronçon. « Ça représente un grand danger pour nous qui travaillons ici et pour ceux qui ont des voitures. J’ai mis des pneus autour pour que les gens comprennent qu’il y a un danger. Ça pourrait créer un grave accident si les autorités ne font rien. Si on ne trouve pas une solution pour ça, ça va créer un grand problème. Là où il y a la dégradation, il y a aussi une grotte en dessous qui pourrait toucher la maison d’habitation à côté. Mais, ils doivent faire vite. Sinon, si la pluie continue à tomber, on ne sait pas ce qui va se passer, mais des maisons vont tomber », pense-t-il.

Oumar Sylla, chef du quartier de Nongo Tady

Pour remédier à cette situation, Monsieur Oumar Sylla, chef du quartier de Nongo Tady, dit avoir pris des dispositions pour alerter les autorités communales. Il a laissé entendre que cet affaissement risque d’endommager l’annexe du stade de Nongo qui est tout prêt de cette fissure. « J’ai constaté la fissure depuis avant-hier. Je suis en train de prendre des dispositions pour alerter les autorités communales. J’ai même fait une lettre d’information que je vais déposer. J’ai remarqué la partie et la fissure ne fait que s’agrandir du jour au lendemain. C’est une fissure sous terraine et je pense que c’est un problème géologique. Il y a même des trous qui sont en train de se former autour de cet affaissement. C’est un ancien trou qui était là-bas, au moment où on faisait la route. On n’avait pas constaté ; mais, comme il y a eu un affaissement avec le mouvement des engins, le trou s’est agrandi. On a peur puisque c’est un danger pour nous. L’annexe de football qui est à côté risque aussi de s’effondrer. On a peur que la route ne se coupe en deux. C’est pourquoi j’ai fait l’écrit pour alerter l’autorité communale pour qu’elle saisisse le ministère des Travaux Publics pour prendre des dispositions adéquates afin de remédier à cette situation », a laissé entendre le chef du quartier de Nongo Tady.

Joint au téléphone par Guineematin.com, Naby CONTE, directeur national des Voiries Urbaines au ministère des Travaux Publics, a confié que les dispositions sont en train d’être prises par la société qui a travaillé sur les lieux pour la réfection. « L’affaissement-là n’est pas artificiel. Ce n’est pas parce que les travaux ont été mal exécutés. C’est une déformation naturelle. Il parait que c’est une faille qui continue jusqu’au niveau du stade. On a des solutions parce l’acte s’est déjà produit. On a quand même informé l’entreprise qui a travaillée là-bas. BEGEC-Travaux, elle est en train de prendre des dispositions pour corriger l’affaissement produit à ce niveau, » a-t-il annoncé.

Cette situation n’est pas une première. Chaque année, de nombreuses routes de Conakry sont impraticables surtout en saison pluvieuse. Les défauts de construction et le manque d’entretien sont souvent cités comme causes principales de cet état de fait.

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tel: +224 622 07 93 59 § 666 87 73 97

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin