Dans le cadre de la riposte contre la pandémie du coronavirus, autorités et citoyens rivalisent d’ardeur sur le terrain. C’est dans cette dynamique que l’Union des Ressortissants de Koumbia à Conakry (URKC) et la diaspora de cette localité relevant de la préfecture de Gaoual ont offert des kits sanitaires à la commune rurale. Dans une interview accordée à un reporter de Guineematin.com hier, mercredi 07 mai 2020, le président de l’URKC, Ousmane Diallo, est revenu en détails sur les actions menées sur le terrain.

Dans son intervention, Ousmane Diallo s’est réjoui du succès de la mission et rappelé les populations de la nécessité de s’impliquer dans la lutte contre le Covid-19. « Vu la vitesse de propagation vertigineuse de la maladie dans notre pays et sachant que Koumbia est un grand carrefour qui fait frontière avec la Guinée Bissau, situé non loin du Sénégal, traversé par la route nationale Boké-Labé, nous nous sommes dits, en réunion d’urgence de l’Union des ressortissants de Koumbia à Conakry, qu’il fallait se lever pour sensibiliser nos parents à observer les gestes barrières et à leur apporter au moins quelques seaux et des morceaux de savon pour montrer l’exemple ».

M. Ousmane Diallo, président de l’Union des ressortissants de Koumbia à Conakry

Sur le terrain, l’équipe de sensibilisation, composée du Président de l’URKC, du chargé des affaires sociales et du secrétaire à la communication, a rencontré les autorités locales et transmis le message de la structure. « Nous avons été reçus à Koumbia par le Sous-préfet, Alsény Diallo ; le 1er Vice-maire de la commune, Mamadou Touré ; entourés de leurs collaborateurs et de plusieurs responsables de districts. Nous avons expliqué le but de notre mission et présenté les kits sanitaires qui ont été distribués selon un plan qui a touché tous les villages. Les 150 kits et les cartons de savons, les gans, les bavettes et les 1000 affiches ont été distribués dans les 21 districts que compte la commune rurale de Koumbia », a indiqué M. Diallo.

Selon le président de l’URKC, après avoir rencontré les autorités et distribué les kits, l’équipe de sensibilisation est allée à la rencontre des populations pour leur dire de se protéger de la maladie.

« A Koumbia, par jour, il y a au moins 30 gros porteurs qui passent la nuit. Tous ceux-ci ont à leur bord des personnes (chauffeurs et apprentis au moins), il y a les garages mécaniques, il y a le marché. Donc, les gens se mélangent dans tous ces endroits. C’est pourquoi nous avons rencontré ces gens et véhiculé ces messages pour les encourager à observer les gestes barrières pour se sauver la vie et sauver la vie des autres. Nous avons invité chacun à se laver régulièrement les mains avec du savon. Ce qui pourrait leur éviter de tomber malade du Covid-19, voire de mourir de la pandémie. Notre mission a coïncidé également à celle dépêchée par les Guinéens vivant aux Etats Unis et en Europe qui ont mobilisé des moyens et trouvé du riz et du sucre aux personnes démunies. C’est une grande première. Nous encourageons de telles initiatives et nous remercions tous les donateurs à tous les niveaux. »

Enfin, Ousmane Diallo a lancé un appel aux sociétés minières évoluant à Koumbia, voire dans la préfecture de Gaoual, et à toutes les autres entreprises et entités socioéconomique ayant des activités sur les lieux, de penser à aider les populations rurales. Il s’est félicité de l’écoute attentive accordée à la mission qui a donné suite à la mise en place d’un Comité de lutte contre le Covid-19 à Koumbia suivi de l’instauration d’un couvre-feu de 21 h à 5 heures.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin