On en sait un peu sur l’incendie survenu dans la soirée du jeudi, 07 mai 2020, au marché hebdomadaire de Norassoba, une sous-préfecture située à 95 kilomètres de la ville de Siguiri. Après ses investigations, la police a établi un premier bilan. Un bilan que le commissaire central de la police de Norassoba a communiqué à Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

« C’est un magasin où étaient stockés des sacs de noix de cola et un autre qui contenait des produits pharmaceutiques et des produits phytosanitaires qui ont pris feu. Tout leur contenu est parti en fumée. Pour le moment, le bilan qu’on a enregistré fait état de 850 kilogrammes de noix de cola et 200 kilogrammes de riz net qui ont été consumés. Tous les produits pharmaceutiques et phytosanitaires ont également été brûlés.

Nous avons découvert plusieurs boites d’anti moustiques qui ont explosé. Des bidons d’herbicide qui étaient là aussi ont été incendiés. Nous n’avons pas encore fini d’établir notre bilan parce que tous les propriétaires ne sont pas encore venus pour faire leur déclaration. Comme c’est un marché hebdomadaire, certains propriétaires ne sont pas là », a confié le capitaine Niankoï Soumaoro.

En ce qui concerne la cause de l’incendie, le capitaine Soumaoro pointe du doigt la concentration des boites d’herbicide et d’anti moustiques dans un endroit chaud. « Selon nos investigations, ce sont les boites qui étaient entreposées dans le magasin qui sont à l’origine du feu. Il y a certains produits, quand la température dépasse un certain degré, ils peuvent exploser.

Donc, nous on a considéré que l’origine de ce feu, c’est l’explosion de ces boites. Il y a une femme qui vend à côté de l’un des magasins touchés, les gens l’avaient accusée d’être à la base de cet incendie. Mais après nos investigations, on a constaté que c’est dans le magasin où étaient les produits pharmaceutiques que l’incendie s’est déclenché », a-t-il laissé entendre.

De son côté, Mory Doumbouya, l’une des victimes, est revenu sur les pertes qu’il a subies dans cet incendie. « J’ai perdu 11 sacs de noix de cola de 50 kilogrammes chacun. Les colis d’une de mes collaboratrices qu’elle m’avait confiés sont partis aussi en fumée. Elle avait 8 sacs et demi de 50 kilogrammes dans le magasin.

La perte totale s’élève à 975 kilogrammes de noix de cola partis en fumée. J’avais également d’autres petites marchandises à l’intérieur, j’ai tout perdu. Les gens ont fait ce qu’ils pouvaient pour nous aider, mais hélas, nous n’avons pu sauver grand-chose. Les policiers aussi ont fait de leur mieux. Je ne sais pas pourquoi Dieu a fait tout ça, mais je m’en remets à sa volonté », a dit ce citoyen.

Depuis plusieurs mois, les incendies sont récurrents en Guinée. Dans la plupart des cas, ils font d’importants dégâts matériels et parfois même des pertes en vies humaines.

Alsény Kaba pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin