Des membres du FNDC Dalaba détenus à Kindia : les précisions de Me Salifou Béavogui

12 mai 2020 à 21 09 27 05275

Maître Salifou Béavogui, avocat

A la veille du contesté double scrutin du 22 mars 2020, plusieurs manifestants du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ont été mis aux arrêts tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Ces arrestations suivies parfois de déportation d’opposants au 3ème mandat pour Alpha Condé se poursuivent. C’est le cas de trois membres de l’antenne du FNDC de Dalaba, mis aux arrêts depuis 2 mois et transférés à la prison civile de Kindia.

Lire

Covid19 : la Guinée a désormais 2 298 personnes positives

12 mai 2020 à 21 09 05 05055

Le nouveau coronavirus ou Covid19 continue de se propager en République de Guinée. Deux mois, jour pour jour après l’annonce du premier cas, 2 298 personnes sont testées positives, a indiqué l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), 11 morts et 816 personnes guéries.

Lire

Décret : Alpha Condé limoge son ministre de l’Energie, Taliby Sylla

12 mai 2020 à 20 08 38 05385

Dr Cheick Taliby Sylla, ministre de l’Energie

Les manifestations contre le manque d’électricité à Conakry et à l’intérieur du pays (comme celles enregistrées aujourd’hui à Kamsar) commencent à faire ses effets. Dans la soirée de ce mardi, 12 mai 2020, le président Alpha Condé a limogé son ministre de l’Energie, Cheick Taliby Sylla.

Lire

Lancement de la campagne « Droit à la continuité des soins pour les patient•e•s souffrant de maladies chroniques »

12 mai 2020 à 19 07 13 05135

Communiqué : LE RESPECT DES DROITS DES PATIENT·E·S A l’HEURE DU COVID-19

Lancement de la campagne  « Droit à la continuité des soins pour les patient·e·s souffrant de maladies chroniques »

Conakry le 12 avril 2020 : En écho à la journée des droits patient·e·s célébrée chaque année la semaine du 16 avril, le collectif interassociatif pour le plaidoyer et la promotion des droits des patient·e·s en Guinée appelle à la mobilisation des acteur·trice·s financiers et techniques pour la continuité des soins et le droit à l’information en cette période de crise sanitaire.

Lire

Kourémalé (Siguiri) : plus de 8 maisons attaquées, de fortes sommes d’argents emportées

12 mai 2020 à 17 05 22 05225

Les attaques à main armée refont surface dans le district de Kourémalé, relevant de la sous-préfecture de Doko, située à environ 75 kilomètres de la préfecture de Siguiri. Dans la dimanche au lundi 11 mai 2020, au moins huit (8) maisons d’habitation ont été attaquées par des hommes armés. Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, mais de fortes sommes d’argent et plusieurs biens ont été emportés par les malfaiteurs, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kankan.

Lire

Route de Kamsar (Boké) : le calvaire des usagers, bloqués à Madina Borobof

12 mai 2020 à 17 05 12 05125

Les manifestations contre le manque de courant électrique à Kamsar, dans la préfecture de Boké, ont perturbé les activités sur les lieux. Des barricades y ont été érigées ce mardi, 12 avril 2020, empêchant la circulation. C’est dans ce cadre que plusieurs passagers en partance pour Kamsar sont bloqués à Madina Borobof, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Des jeunes en colère ont barricadé la route et mis le feu à ce niveau pour empêcher toute circulation. Plusieurs dizaines de passagers se trouvent bloqués à Madina Borobof.

Mamadouba Keita fait partie de ceux qui attendent. « J’ai quitté Dari et je vais aller à Kamsar pour travailler, mais on est bloqué ici. Cette situation me fatigue beaucoup. Je suis un maître carreleur, mon chantier m’attend là-bas. C’est vraiment difficile. Il faut que l’Etat trouve la solution à ce problème parce qu’on ne peut pas continuer comme ça. »

Même son de cloche chez Fatoumata Binta Camara qui vient de Conakry, bloquée à Madina Borobof depuis plusieurs heures. « Actuellement, nous souffrons. Depuis trois mois nous n’avons pas de courant à Kamsar. Moi, je veux rejoindre mes enfants à Kamsar mais je ne connais plus quel chemin emprunteur. Actuellement, les jeunes n’arrivent pas à s’informer parce que si tu entends journal, c’est s’il y a le courant. Tout le monde souffre. Les jeunes sont dans leur droit il faut que le gouvernement trouve une solution par rapport au courant », soutient la mère de famille.

Mohamed Tabel Touré, a une urgence à régler à Kamsar. Mais, il est bloqué à Madina Borobof depuis 9 H du matin. « Vraiment, le retard que j’accuse ici me fait mal au cœur. Les jeunes on raison. Donc, tous les problèmes que nous avons ici, c’est l’Etat qui est responsable. Sinon, il y a combien de sociétés minières ici à Boké ? Pourquoi les gens là sont incapables de donner le courant ? Vraiment nous souffrons ici. Nous sommes sous le soleil et nous sommes en période de Ramadan… »

Pour sa part, le chauffeur Mamadou Mountagha Barry vient de Sangarédi. Il ne parvient pas à rentrer à Kamsar à cause des échauffourées entre jeunes e force de l’ordre. « J’ai quitté Sangarédi et je vais à Kamsar. J’ai des passagers avec moi, mais nous sommes bloqués ici. C’est un vrai calvaire. C’est même une torture pour nous. Il faut que les responsables de ce pays puissent aider leurs populations. Le gouvernement doit aider ces jeunes en leur donnant ce qu’ils veulent… ».

Depuis Madina Borobof, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628-98-49-38

Lire

Violences à Coyah : au moins 6 morts, des postes de police et de gendarmerie saccagés

12 mai 2020 à 16 04 49 05495

Les violences enregistrées ce mardi, 12 mai 2020, dans la préfecture de Coyah sont lourdes de conséquences. Au moins 6 personnes ont été tuées dans les accrochages entre manifestants et forces de l’ordre. Des postes de police et de gendarmerie ainsi que des engins roulants ont également été saccagés et incendiés, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Election présidentielle de 2020 : « nous n’accepterons aucun glissement », prévient Jaques Gbonimy

12 mai 2020 à 16 04 23 05235

Jacques Gbonimy, président du parti UPG

Conformément aux lois guinéennes, l’élection présidentielle doit se tenir en octobre 2020. Une échéance qui pourrait ne pas être respectée à cause notamment de la présence de la pandémie du coronavirus et d’autres contestations politiques à ne pas écarter. Alors que le fichier électoral est toujours au centre de la polémique, les acteurs n’arrivent pas à se mettre d’accord pour la succession de maître Kébé à la tête de la CENI. Jacques Gbonimy, président de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG), joint au téléphone ce mardi, 12 mai 2020, dit que l’opposition n’acceptera pas un glissement dans le calendrier de la présidentielle.

Lire

Remplacement de Me Salif Kébé à la CENI : Dansa Kourouma recadre le barreau de Guinée

12 mai 2020 à 15 03 19 05195

Dans l’une de nos précédentes publications, le bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée confiait à Guineematin.com qu’il revient au barreau de désigner le remplaçant de Me Amadaou Salifou Kébé à la CENI. Me Djibril Kouyaté a fondé son argumentaire sur le fait que l’ancien président de la commission électorale nationale indépendante, décédé récemment des suites du coronavirus, était issu du barreau de Guinée.

Lire

Report de la présidentielle en Guinée ? « C’est prématuré de se prononcer là-dessus » (RPG-AEC)

12 mai 2020 à 15 03 05 05055

Honorable Souleymane Keïta, coordinateur de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel, ancien conseiller chargé de missions du président Alpha Condé

Depuis quelques jours, des voix s’élèvent au sein de la classe politique guinéenne pour parler d’un éventuel report de l’élection présidentielle, qui doit normalement se tenir en octobre 2020, dans le pays. Cela, en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus qui secoue le monde entier. Certains opposants qui se sont prononcés sur le sujet, estiment qu’il faudra absolument qu’il y ait une transition en cas de report de cette élection.

Lire

Kamsar : un mort dans les manifestations contre le manque de courant

12 mai 2020 à 14 02 56 05565

Au moins une personne a été tuée dans les manifestations contre le manque de courant électrique en cours depuis quelques jours dans la sous-préfecture de Kamsar. Le jeune homme, dont l’identité n’est pas encore connue, a reçu une balle au niveau de l’abdomen. Il a rendu l’âme sur la route de l’hôpital, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Échauffourées à Friguiadi (Coyah) : les explications du préfet, Barboza Soumah

12 mai 2020 à 14 02 36 05365

Dr. Ibrahima Barboza Soumah, préfet de Coyah

La tension est vive ce mardi, 12 mai 2020, à Friguiadi, dans la préfecture de Coyah. Des violents affrontements ont opposé des agents des forces de l’ordre à des conducteurs de mototaxis et d’autres engins roulants qui se plaignent des exactions au niveau d’un barrage érigé sur les lieux pour empêcher toute sortie de Conakry.

Lire

Samoe (N’zérékoré) : un père de famille se donne la mort par pendaison

12 mai 2020 à 14 02 23 05235

Un homme d’une quarantaine d’années, du nom de Maurice Sagno, marié à une femme en état de grossesse avancée et père de 4 enfants, s’est donné la mort par pendaison à N’zérékoré. Le drame s’est produit dans la nuit du lundi au mardi, 12 mai 2020, au quartier Boma, dans la commune rurale de Samoe. Le défunt ne souffrait d’aucune maladie mentale a appris sur place Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Lire

COVID-19 : des vendeuses de Conakry éprouvées par le pourrissement de leurs marchandises

12 mai 2020 à 13 01 40 05405


Les femmes vendeuses de produits vivriers venant de l’intérieur de la Guinée souffrent énormément à cause du couvre feu instauré pour freiner la propagation du Covid-19. Ces produits, qui mettent des jours avant d’arriver à Conakry, sont souvent pourris et ne peuvent plus être revendus. Ce qui entraîne des pertes immenses pour ces femmes, réduites à constater les dégâts. Tel est le constat fait par un reporter de Guineematin.com au marché de Tannerie, situé au quartier Yimbaya, dans la journée d’hier, lundi 11 mai 2020.

Lire

Siguiri : un homme tué dans un échange de tirs entre bandits et militaires

12 mai 2020 à 12 12 07 05075


Une scène inédite a eu lieu hier, lundi 11 mai 2020, dans la préfecture de Siguiri. Des hommes armés ont affronté une patrouille mixte des forces de défense et de sécurité, qui les traquait. L’échange de tirs entre les deux camps a coûté la vie à l’un des bandits, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Lire

Test au COVID-19 : le désarroi des conducteurs de gros porteurs au camp Kwame Nkrumah

12 mai 2020 à 10 10 30 05305

Depuis l’installation d’un poste de prélèvement au COVID-19 au camp Kwame Nkrumah, situé à Sanoyah km36, les convoyeurs de camions et autres passagers voulant se rendre hors de Conakry sont obligés de passer par là pour se faire dépister. Cette opération ne se passe pas à la satisfaction des conducteurs de gros porteurs qui y traînent pendant plusieurs jours avant d’avoir le résultat de leur test. Tel est le constat fait sur place par un reporter de Guineematin.com dans la journée d’hier, lundi 11 mai 2020.

Lire

Qui pour remplacer le président de la CENI, Salif Kébé ? Les précisions de l’ordre des avocats

12 mai 2020 à 9 09 47 05475

Me Djibril Kouyaté, bâtonnier de l’ordre national des avocats

Ces derniers jours, plusieurs informations circulent à Conakry, faisant état d’un problème autour de la désignation du remplaçant de l’ancien président de la CENI, Me Amadou Salif Kébé. La situation serait tendue au sein de la société civile, où les uns et les autres n’arriveraient pas à s’entendre sur le nom de celui qui sera désigné pour rejoindre la commission électorale.

Lire

N’zérékoré : accusé d’être un « chasseur d’opposants », le Colonel Thiégboro rouge de colère

12 mai 2020 à 9 09 16 05165

Colonel Moussa Thiégboro Camara, secrétaire général chargé de la lutte contre la drogue et le crime organisé

La chasse aux opposants au 3ème mandat pour le président Alpha Condé a conduit à de très nombreuses arrestations à travers la Guinée. Pour la ville de N’zérékoré, c’est une quarantaine de personnes qui ont été interpellées et transférées à Kankan. Dans une récente sortie médiatique, le président de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD), Pépé Francis Haba, accusait le colonel Moussa Thiégboro Camara d’en être responsable.

Lire