Décès de Mme Henriette Conté : la réaction de l’ancien Premier ministre Lansana Kouyaté

13 mai 2020 à 11 11 27 05275


Après les manifestations sociales de 2006 et 2007, le Général-Président Lansana Conté (arrivé au pouvoir grâce au coup d’Etat du 03 avril 1984) a été obligé de choisir un Premier ministre parmi les 5 propositions soumises par le syndicat et la société civile. Mais, au lieu de 5, la short-liste n’a révélé que 4 noms, puisque leaders syndicaux et de la société civile ont, sans évidemment se concentrer, proposé Mohamed Béavogui. Outre ce réputé fonctionnaire international, qui avait bénéficié de la confiance des deux entités, il y avait Elhadj Mamadou Saidou Diallo, Lansana Kouyaté et Kabinet Komara (qui deviendra le Premier ministre de la junte militaire dirigée par le capitaine Moussa Dadis Camara, après la mort du Général-Président, le 22 décembre 2008).

Lire

Décès de Mme Henriette Conté : les condoléances du président Alpha Condé

13 mai 2020 à 10 10 18 05185

Alpha Condé

Conakry, 13 mai 2020 – Le Président de la République, Son Excellence le Professeur Alpha Condé, a la profonde douleur d’annoncer au peuple de Guinée le décès à Conakry le mardi 12 mai 2020, de l’ex Première Dame Madame Henriette Conté née Bangoura, épouse de feu le Général Lansana Conté, des suites d’une courte maladie.

Lire

Décès de Mme Henriette Conté : réaction de Cellou Dalein

13 mai 2020 à 10 10 07 05075


C’est dans la soirée d’hier, mardi 12 mai 2020 que l’ancienne première dame de la République, Madame Henriette Conté a été rappelée à Dieu. L’épouse du deuxième président de la Guinée indépendante, Lansana Conté, était une des personnalités parmi les plus admirées du régime de son époux. On disait qu’elle ne supportait pas les exactions sur les citoyens et elle montrait de la sympathie pour les pauvres.

Lire

Covid-19 en Guinée : les activités du COCAN de Football impactées par la pandémie

13 mai 2020 à 9 09 38 05385

Thierno Saïdou Diakité, consultant sportif

La pandémie du Coronavirus qui sévit dans notre pays impacte négativement sur plusieurs secteurs d’activité. Les travaux du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) 2025 ont pris un sérieux coup depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire. C’est du moins ce qu’a confié à un reporter de Guineematin.com dans la journée d’hier, mardi 12 mai 2020, Thierno Saidou Diakité, chef du département Relation Publique du COCAN.

Lire

Répression des manifestants en Guinée : l’OGDH proteste et condamne

13 mai 2020 à 6 06 59 05595

« Aujourd’hui encore il y a des morts parce qu’il y a une désinvolture de la part d’un certain nombre d’agents de sécurité qui érigent des barrages partout. L’OGDH condamne fermement cette nouvelle répression qui constitue une atteinte à la vie des citoyens. On n’a pas le droit de tuer comme on veut. Ce n’est pas normal et surtout que cela peut se passer comme ça, sans qu’il n’y ait des sanctions. C’est comme si les gens sont dédouanés et c’est très regrettable ».

Lire

Limogeage du ministre Taliby Sylla : « la solution, c’est le départ d’Alpha Condé »

13 mai 2020 à 6 06 41 05415
honorable Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Honorable Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Comme annoncé dans l’une de nos précédentes publications, le président Alpha Condé a limogé hier, mardi 12 mai 2020, son ministre de l’Energie, Cheick Taliby Sylla, sous les feux des critiques depuis plusieurs semaines à cause des délestages du courant électrique à Conakry et dans certaines villes de la Guinée profonde.

Lire

Politique : fin de la courte- mais bénéfique- aventure de Bah Oury avec l’UDD

13 mai 2020 à 6 06 04 05045

L’aventure avec l’Union pour la Démocratie et le Développement n’aura duré que 7 mois pour Bah Oury. Menacé de destitution, l’ancien ministre de la Réconciliation nationale a pris les devants. Il a annoncé sa démission du parti. Lequel se retrouve comme une patate chaude entre les mains de ses fondateurs, devenus frondeurs contre le nouvel adhérent. Désormais, ils peuvent faire de leur parti ce qu’ils veulent. Bah Oury, ayant sûrement tiré les leçons de son bras de fer avec l’UFDG pour le contrôle de ce parti, a préféré jeter l’éponge.

Lire

Éventuel report de la présidentielle en Guinée : « c’est une transition qui s’ouvrira »

13 mai 2020 à 5 05 52 05525

Cellou Baldé, ancien député uninominal de Labé et coordinateur des fédérations UFDG de l’intérieur du pays

Le débat se fait de plus persistant autour du report ou non de l’élection présidentielle qui doit normalement se tenir en octobre 2020 en Guinée. Certains pensent qu’il faudra procéder à un glissement de la date du scrutin en raison de la pandémie du coronavirus qui sévit dans le pays. Mais à l’UFDG, le principal parti d’opposition du pays, on laisse entendre qu’un report de la présidentielle sera synonyme de départ du président Alpha Condé et la mise en place d’un organe transitoire. C’est l’honorable Mamadou Cellou Baldé, ancien député uninominal de Labé et responsable des fédérations de l’UFDG à l’intérieur du pays, qui l’a annoncé au cours d’un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, ce mardi 12 mai 2020.

Lire

En cas de report de la présidentielle, voilà ce qui se passera en Guinée (Dr. Faya)

13 mai 2020 à 5 05 36 05365

Dr Faya Millimouno, président du parti Bloc Libéral

A cinq mois de l’élection présidentielle qui doit normalement se tenir en octobre 2020 en Guinée, des voix commencent à s’élever pour évoquer un éventuel report de cette élection. Un report qui se justifierait par la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus qui sévit dans le pays. Interrogé par Guineematin.com sur le sujet, l’opposant Dr Faya Millimouno a laissé entendre qu’il n’est pas forcément opposé à un glissement de la date du scrutin.

Lire

Eventuel report de la présidentielle : une transition devrait être mise en place avant octobre 2020

13 mai 2020 à 4 04 21 05215

Dans les conditions normales, le premier tour de l’élection du futur successeur d’Alpha Condé à la tête de la Guinée doit être organisé en octobre prochain. Mais, est-il possible de respect ce calendrier de l’élection présidentielle, alors que rien n’est encore entamé dans ce sens ? Déjà, certains trouve la pandémie du coronavirus comme étant une belle excuse pour un éventuel report. S’il n’est pas contre une telle hypothèse, Saïkou Yaya Barry estime que cela peut entraîner d’autres conséquences.

Lire