Invité de l’émission « Les Grandes Gueules » de la radio Espace ce jeudi, 14 mai 2020, Cellou Dalein Diallo a répondu à son ex-allié Mamadou Sylla, qui se réclame comme étant le nouveau chef de file de l’opposition guinéenne. Le président de l’UFDG a fait comprendre à son homologue de l’UDG, qu’il n’y a pas lieu de faire une passation de services entre eux.

« Je n’avais pas de services particuliers. Lorsque le statut a été créé par l’adoption d’une loi à l’Assemblée nationale, le président a décidé de ne pas reconnaître ce statut et de ne pas accorder les avantages, donc je n’avais pratiquement plus aucun lien avec les autres institutions. Donc si monsieur Sylla devient chef de file, je pense qu’il va s’inspirer des faits et du statut qui définissent ses prérogatives », a-t-il dit.

Cellou Dalein Diallo ajoute qu’il ne reconnaît pas Mamadou Sylla comme chef de file de l’opposition, même s’il précise que ce poste n’est pas son ambition. « Je ne reconnais pas déjà l’Assemblée nationale issue de la mascarade du 22 mars, comment voulez-vous que je le reconnaisse ? Non, pas du tout. Il (Mamadou Sylla) m’a reproché de l’avoir pas félicité, il a dit que je suis frustré. Mais mon ambition, ce n’est pas d’être chef de file de l’opposition, c’est d’être président de la République », a laissé entendre le principal opposant du président Alpha Condé.

Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin