Alpha Condé proroge l’état d’urgence : Saïkou Yaya Barry dénonce une mesure « non mûrie »

Honorable Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

La dernière adresse à la nation du Chef de l’Etat, axé sur la prorogation de l’état d’urgence sanitaire, continue de faire réagir les acteurs politiques et sociaux de notre pays. Joint au téléphone par un journaliste de Guneematin.com ce samedi, 16 mai 2020, Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR), dénonce les dernières mesures prises par le président Alpha Condé qu’il qualifie de « décisions non mûries ».

Comme il sait bien le faire, Saïkou Yaya Barry de l’UFR s’en est pris aux mesures liées à la prolongation de l’état d’urgence sanitaire, n’hésitant pas à parler de populisme. « Comme nous avons souvent dit, c’est que c’est au pif qu’il (Alpha Condé) prend des décisions, sans murir exactement la situation et en impliquant les différents secteurs de la vie sociale de notre pays. Aujourd’hui nous savons qu’à l’intérieur du pays, quand nous prenons par exemple Timbi-Madina, ils ont des problèmes pour acheminer les pommes de terre. Nous avons les femmes de Kindia qui ont des problèmes pour acheminer les marchandises à Conakry. Ce qui est fondamental, c’est de prendre compte tous ces facteurs et déterminer un timing permettant à chacun d’être soulagé dans ces conditions. Je suis sceptique parce que ces mesures tant annoncées par le gouvernement d’Alpha Condé n’ont pas pratiquement eu aucun impact sur la population guinéenne. Ce ne sont que des mesures coercitives qu’il applique. Nous avons demandé à ce gouvernement de baisser le carburant qui a un impact réel sur l’ensemble des couches sociales de notre pays, ce qui n’a pas été fait. Ce gouvernement n’a aucun souci en réalité pour satisfaire les besoins de la population. Alpha Condé aime faire du populisme. En prenant des décisions, il veut juste montrer qu’il existe en tant que président de la République », soutient monsieur Barry.

Parlant des violences meurtrières survenues le mardi dernier à Coyah, Dubréka et Kamsar, Saïkou Yaya Barry se dit déçu de la réaction du président Condé face à ces tueries. « C’est parce que la communauté internationale s’est levée et a dénoncé les exactions des forces de l’ordre contre des citoyens qui manifestaient pacifiquement qu’Alpha Condé tente de donner un sens. C’est par les tueries de ces 7 personnes qu’il fait un semblant de réaction, alors qu’il y a 37 personnes qui ont été sauvagement tuées à N’Zérékoré et plusieurs morts depuis qu’il est arrivé au pouvoir, jamais des enquêtes sérieuses n’ont été tenues pour arrêter les coupables. Aujourd’hui, il fait semblant en exhortant. Il est l’exécutif, il doit mettre en place une commission indépendante pour que les coupables de ces tueries soient arrêtés, jugés et condamnés. Mais, depuis toutes ces années de sa gouvernance, rien n’en a été et chaque jour, aux moindres manifestations, les gens sont tués par balles », a-t-il dénoncé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS