Dr. Faya Millimono, président du parti Bloc Libéral

L’opposant Dr Faya Millimono n’est pas du tout rassuré par la nouvelle adresse à la nation du président Alpha Condé. Vendredi soir, 15 mai 2020, le chef de l’Etat guinéen est sorti à la télévision nationale pour annoncer la prorogation d’un mois de l’état d’urgence sanitaire en vigueur dans le pays depuis le 26 mars dernier, avec la levée du couvre-feu à l’intérieur du pays et son assouplissement dans le Grand Conaky, où la mesure reste maintenue de 22 heures à 5 heures du matin. Réagissant à cette sortie au micro d’un journaliste de Guineematin.com, le président du Bloc Libéral dit n’avoir constaté aucune lisibilité dans les mesures annoncées par Alpha Condé.

« Il n’y a toujours pas de lisibilité, c’est-à-dire d’intelligence dans les mesures qu’Alpha Condé, assis dans son Palais et ne comprenant rien de ce qui se passe sur le terrain, annonce. On parle de couvre-feu à Conakry, mais on a du mal à comprendre quel est l’essence du couvre-feu la nuit pour lutter contre le Covid-19. Les gens sont censés dormir la nuit, et donc le mouvement de la population la nuit est si faible qu’on se demande quel est le niveau de propagation qu’on aurait empêché en faisant ces patrouilles si ce n’est que de créer une situation de rançon des populations.

En réalité, il aurait fallu que ce pouvoir qui est très incompétent, qui est très malhonnête, qui est immoral, sorte complètement de l’arrogance pour présenter ce problème comme un problème national en associant tous les acteurs : anthropologues, sociologues, psychologues, les leaders communautaires et d’opinion pour qu’il y ait un véritable travail de sensibilisation de proximité et un véritable contrôle de traçabilité de personnes diagnostiquées positives, etc.

Mais, rien de tout cela n’apparaît dans les discours qu’Alpha Condé est en train de tenir. Il tient ce discours pour montrer l’impression qu’il contrôle la situation, en réalité il ne contrôle plus rien. Le peuple de Guinée, nous l’avons dit dès le début, est orphelin aujourd’hui. C’est seulement la stratégie de l’orphelin qui peut gagner sur cette pandémie. Ce n’est pas ce que Alpha Condé est les extrémistes qui sont autour de lui feront », estime le leader du BL.

Selon lui, pour rendre efficace la lutte contre le coronavirus en Guinée, le pouvoir doit associer ses opposants qui sont majoritaires dans le pays. « Alpha doit associer tous les acteurs y compris de l’opposition qui sont les plus nombreux. Quand vous avez le président Macky Sall du Sénégal, il a associé l’opposition dans la conception, l’élaboration, et la mise en œuvre d’une stratégie. Nous (l’opposition, ndlr) comptons en Guinée plus de 60% du peuple.

Il ne faut pas continuer à se mentir, Alpha ne contrôle qu’une petite minorité qu’il a armée pour être suffisamment violente et qui fait des bruits sur les réseaux sociaux. Sinon la majorité du peuple c’est du côté du FNDC, c’est du côté de l’opposition. Donc, associer ceux-là, ce n’est pas un acte de faiblesse. Mais, on est suffisamment arrogant de penser qu’associer l’opposition serait comme un motif de faiblesse », déplore Dr Faya Millimono.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin