Le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, Mouctar Diallo, a lancé la formation de 300 jeunes tailleurs pour la confection de 300 000 masques dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 en Guinée. La cérémonie s’est déroulée ce jeudi, 21 mai 2020, à Taouyah, dans la commune de Ratoma, en présence du président de la Fondation Volontaires d’Afrique, Samba Bathily. Elle fait suite au lancement d’un projet de riposte contre la Covid 19 et du centre d’apprentissage et d’incubation des métiers du secteur de la couture, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est le centre doté de 102 machines à coudre modernes, installé dans le grand hangar de la maison des jeunes de Taouyah, qui est mis à contribution dans la fabrication des masques faciaux à moindre coût pour la lutte contre la Covid-19. Une initiative qui se matérialise grâce à un partenariat public-privé entre le ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes et la Fondation Volontaires d’Afrique du malien, Moussa Bathily.

Selon nos informations, il sera question de former des centaines de jeunes tailleurs ainsi que la confection de 300.000 masques lavables, répondant aux normes prescrites par l’ANSS.

Dans son discours, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunesse a magnifié les efforts de son partenaire, Moussa Bathily, président de la Fondation Volontaires d’Afrique. Selon Mouctar Diallo, le projet de formation de ces jeunes, recrutés par son département et initié par la Fondation Volontaires d’Afrique, constitue une opportunité majeure en matière de renforcement de leurs capacités.

Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes

« En plus de la formation des jeunes tailleurs, le projet vise la production de 300.000 masques lavables répondant aux normes prescrites par l’ANSS. Ce qui devrait permettre de contribuer à satisfaire la demande d’équipements de protection individuelle en faveur des plus démunis. L’initiative de la Fondation Volontaires d’Afrique constitue une importante contribution à la mise en œuvre du plan national de riposte contre la Covid-19 présenté par le chef du gouvernement, Dr Kassory Fofana et s’inscrit dans le cadre des orientations du président Alpha Condé », a-t-il expliqué.

Moussa Bathily, président de la Fondation Volontaires d’Afrique

De son côté, le président de la Fondation Volontaires d’Afrique, Moussa Bathily, trouve gênant que notre continent continu toujours à tendre la main aux partenaires pour la confection de ses masques. « Ce projet a commencé déjà il y a 2 ans. A la base, c’était de mettre en place un centre de formation des métiers de la confection. Aujourd’hui, avec cette pandémie qui est en train de faire ses ravages en Afrique, la Fondation Volontaires d’Afrique, dans le cadre de sa responsabilité sociétale, a décidé d’accompagner les pays où nous opérons. Nous avons déjà lancé le programme au Mali, maintenant on le lance en Guinée et la semaine prochaine, ça sera au Sénégal et puis d’autres pays. Pour ce qui est de la Guinée, nous avons décidé d’appuyer le centre en fournissant les moyens pour les 300 jeunes qui vont produire ces masques pour qu’ils produisent 300.000 masques dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 », a-t-il laissé entendre.

Dans le cadre de la confection des masques, Samba Bathily précise que sa fondation est en train de travailler pour appuyer les 300 jeunes en raison de 50 000 GNF par jeune et par jour.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin