C’est un ouf de soulagement, même si on n’est pas encore totalement sorti de l’auberge dans la ville carrefour. Sur les 32 contacts (directs et indirects) du cas positif au COVID-19 qui a été retrouvé il y a une semaine (précisément le vendredi 15 mai 2020) à Mamou, 30 ont été libérés par les autorités sanitaires locales. Cette libération est intervenue lorsque le patron du chauffeur porteur du virus a été une nouvelle fois testé négatif au COVID-19, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La préfecture de Mamou a enregistré le vendredi 15 mai 2020, son premier cas positif de COVID-19. Le malade était un chauffeur venu de Conakry (l’épicentre du coronavirus en Guinée) pour un séjour de travail dans la ville carrefour. Il était avec son patron ; et, ensemble, ils devaient travailler avec les organisations de la société civile financées par le FHI 360 dans les communes de convergences de Mamou.

Hadja Mariama Kankalabé Diallo, Directrice préfectorale de la santé de Mamou

« Ils (le chauffeur et son patron) avaient fait auparavant un test au COVID-19 avant de venir. Ils n’ont pas attendu le résultat qui avait retardé. A leur arrivée à Mamou, ils les ont appelés pour les informer du résultat de leur test. Il s’est trouvé que le chauffeur était positif et le patron ne l’était pas… Le cas positif s’est isolé dans sa chambre d’hôtel jusqu’à son départ pour le centre de prise en charge de Kindia », avait expliqué Hadja Mariama Kankalabé Diallo, la directrice préfectorale de la santé de Mamou.

Aussitôt que ce cas positif ait été évacué pour la cité des agrumes, les autorités sanitaires de Mamou se sont mises en branle pour rechercher les contacts (directs et indirects) de ce malade. Et, en moins de 72 heures, 32 contacts du chauffeur malade ont été identifiés. Mais, parmi ces contacts, seulement deux étaient des contacts directs du cas positif. Les 30 autres étaient des contacts indirects qui ne sont entrés en contacts direct qu’avec le patron du chauffeur malade. Cependant, tous les contacts (directs et indirects) de ce cas positif de COVID-19 ont été placés en observation. Et, un nouveau test au COVID-19 a été fait sur le patron du chauffeur malade. Et, heureusement, le test de ce missionnaire s’est avéré négatif. Ce qui, de facto, a amené les autorités sanitaire de Mamou à procéder à la libération de 30 contacts.

« Il n’y a deux contacts qui sont encore suivis. Les 30 autres ont été libérés. Et, les deux qui sont suivis se portent très bien. Ils n’ont pas été testés au COVID-19, parce que pour l’instant, ils n’ont manifesté aucun signe de la maladie. C’est le patron du chauffeur qui a été testé ; et, le résultat s’est avéré négatif. J’ai reçu même l’attestation. Donc, tous ceux qui sont entrés en contact avec ce dernier ont été libérés », a indiqué Dr Hadja Mariama Kankalabé Diallo ce vendredi, 22 mai 2020, lors d’un entretien téléphonique.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin